Home / Actualité / Politique / Amadou Damaro Camara sur son avenir au parlement : « je suis derrière le président de la République… »

Amadou Damaro Camara sur son avenir au parlement : « je suis derrière le président de la République… »

Le Président sortant du Groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel a levé ce jeudi, le coin du voile sur son avenir à l’Assemblée nationale. Amadou Damaro Camara qui est resté discret depuis un bon moment sur cette actualité liée au renouvellement du parlement, attend d’abord la décision du Président Alpha Condé.

A date, l’influent député n’a toujours pas fait acte de candidature aux prochaines législatives, programmées pourtant par la Commission Electorales Nationales Indépendantes (CENI), en février 2020. Il dit être à l’écoute de son maitre.

« En 2013, j’ai été candidat sur proposition du président de la République. Jusqu’à preuve du contraire, la liste nationale du RPG n’a pas encore été conçue. Je n’ai pas échangé avec le président de la République. Donc, je n’ai pas de commentaires à faire » a déclaré le parlementaire, chez nos confrères d’Espace FM.

Sans faire autant de commentaires sur la question, Damaro rappelle qu’en 2013, il était membre du Conseil National de Transition (CNT), quand le chef de l’Etat, l’a demandé d’être sur la liste nationale.

« C’est le président de la République qui m’a demandé d’être sur la liste nationale. Cette année, il ne l’a pas fait d’abord. Quand il le fera, je me prononcerai » assure-t-il sur les GG, avant de rassurer : « En attendant, je suis derrière le président de la République, jusqu’au jour où il me dira ne sois plus derrière moi ».

Selon le patron de la majorité présidentielle, tous les députés qui ont servi à l’assemblée nationale sont connus. Il reviendra au président de la République de les reconduire ou pas, tranche-t-il.

Cette déclaration est survenue quelques heures avant la venue d’Alpha Condé au siège de son parti ce jeudi. Le locataire du Palais Sékhoutouréya, qui a effectué un déplacement à Gbéssia, pour présider l’ouverture de la convention nationale du RPG Arc-en-ciel dans le cadre de  la désignation des candidats devant représenter le parti aux prochaines législatives, a tancé ses lieutenants qu’il soupçonne de manœuvrer derrière lui.

« Le Rpg n’est pas un parti opportuniste ni un parti de l’argent. Ceux qui pensent qu’ils veulent être candidats et se faire de l’argent se trompent. Ceux qui ont fait des copinages pour se sélectionner entre eux ne seront pas pris. Avant les élections locales, j’avais dit au bureau politique quand vous allez dans les circonscriptions demander qui est populaire. Si c’est un responsable du parti OUI, si c’est un acteur de la société civile avec nous OUI, si c’est un militant d’un parti allié OUI mais ils ont fait le contraire. Ils se sont choisis entre eux. Ça ne se fera pas. Nous allons veiller » a prévenu le champion du parti au pouvoir.

A suivre…

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Le Prix RFI Théâtre 2020 décerné au Guinéen Souleymane Bah pour «La Cargaison»

« Je suis arrivé à l’écriture théâtrale par effraction. » L’auteur et metteur en scène Souleymane Bah, ...