Home / International / Afrique / Après la Guinée, le Haut Conseil Islamique malien appelle à l’expulsion de Nanfo Ismaël Diaby

Après la Guinée, le Haut Conseil Islamique malien appelle à l’expulsion de Nanfo Ismaël Diaby

Le très controversé Imam Nanfo Ismaël Diaby, en visite de courtoisie au Mali où il rencontre depuis plusieurs jours des hommes influents de ce vaste pays d’Afrique de l’Ouest, est dans le viseur du Haut Conseil Islamique Malien, qui appelle le Gouvernement du Mali à l’expulser de son territoire.

Nanfo Ismaël Diaby, qui s’est rendu célèbre à travers les prières musulmanes qu’il officie en langue Maninka au détriment de l’arabe, se retrouve confronté à une nouvelle épreuve. Et pour cause : le Haut Conseil Islamique du Mali vient de le sommer de quitter le pays dans une déclaration parcourue par Reveilguinee.info.

« Frères et sœurs maliens, un frère en provenance de la Guinée, du nom de Nanfo Ismaël Diaby, est présent dans nos murs avec son slogan tendancieux qui sous-tend que la prière peut se faire dans toutes les langues. Notre bureau des oulémas a tranché que c’est une absurdité. La prière islamique ne saurait se faire en d’autres langues que l’arabe. Notre prophète nous a dit de prier comme nous l’avons vu prier. Sur ce, le Haut conseil invite le ministère Malien chargé des Affaires Religieuses et le gouvernement du Mali à tout faire pour mettre hors d’état nuire Nanfo Ismaël Diaby, ce concepteur et promoteur de la prière en N’ko que l’Islam n’a pas du tout permise. L’expulser purement et simplement du pays pour éviter que son idéologie ne se propage dans le territoire. Car, cette mauvaise conception de l’Islam, risque d’en ajouter du mal à celui déjà existant dans le pays », a déclaré en substance le porte-parole du Haut conseil Islamique Malien.

En ce qui concerne la rencontre de Nanfo avec le président du Haut conseil Islamique Malien en la personne du célèbre Cheick Ousmane Madani Chérif Haïdara, l’institution Islamique malienne tranche.

« En termes d’éclaircissements, comme nous l’avons vu à travers les médias, que cet homme (Nanfo Ismaël   Diaby Ndlr), serait venu au Mali sur invitation de notre président Ousmane Cheick Madani Chérif Haidara, ce dernier a formellement démenti ces allégations, même s’il reconnait toutefois l’avoir reçu chez lui. Cependant, il dit n’avoir aucune relation particulière avec l’homme et en ce qui concerne la prière qu’il a dirigée dans sa mosquée, il n’en était pas au courant », a précisé le porte-parole du Haut Conseil Islamique Malien.

Après donc la Guinée, sa terre natale, où il lui a été aussi interdit d’exercer toute activité à caractère religieuse, le très controversé Nanfo Ismaël Diaby est en passe de devenir Persona non grata au Mali.

Ci-dessous, voici l’intégralité de la déclaration en langue Bambara…

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Bienvenue à l’Académie de football – KPC

L’Académie de Football – KPC a ouvert ses portes le 20 septembre 2021 à 24 ...