Home / Actualité / Justice / Après sa condamnation, Ismaël Condé demande pardon au chef de l’Etat : “je me repens…”

Après sa condamnation, Ismaël Condé demande pardon au chef de l’Etat : “je me repens…”

Le premier Vice-maire de la commune de Matam, Ismaël Condé a été condamné à 3 ans et 4 mois de prison ferme et au paiement d’une amende de 30 millions GNF par le tribunal de première instance de Mafanco, ce jeudi 08 juillet 2021, pour offense au Chef de l’Etat. Juste après le verdict de la Juge Djénabou Donghol Diallo, l’ancien militant du parti au pouvoir a présenté des excuses publiques au président de la République.

Le transfuge du RPG-Arc En-Ciel a demandé pardon au Président Alpha Condé pour les accusations portées à son encontre. De l’avis d’Ismaël Condé, ce sont des actes de jeunesse que le locataire du Palais Sékhoutouréya ne devait pas prendre en compte au nom de la lutte commune qu’ils ont mené ensemble, il y a quelques années.

‘’Je profite de votre micro pour lancer un message au Président de la République, si par mes publications sur les réseaux sociaux, s’ il est arrivé que je vous ai offensé, injurié, sachez que ce n’était nullement pas l’expression d’une volonté manifeste, je me repens. De ce fait, mettez ça dans le cadre d’une faute de jeunesse, je me repens en vous présentant mes sincères excuses pour ces injures et offenses. Pour la suite de la procédure, je me remets à la décision de mes avocats pour donner une suite à ce procès qui devient quand-même hautement politique’’, a plaidé Ismaël Condé devant ses avocats.

Le premier Vice-maire de la commune de Matam dit être peiné après sa condamnation pour offense au chef de l’Etat.

« Je suis très peiné d’être condamné pour des accusations d’injures, d’offenses sur la qualité du chef de l’Etat. Je ne suis pas un homme qui utilise des injures et des offenses pour faire passer ses idées surtout que mon opposition avec le Président de la République ne se situe pas au niveau de sa personne physique. Ce qui m’oppose aujourd’hui à lui, ce sont des valeurs démocratiques auxquelles nous avons tous souscrit dans un passé récent », indique le député politique.

En présentant ces excuses, Ismael Condé a sollicité la clémence du chef de l’Etat pour ses actes. L’élu de Matam, qui séjourne à la maison d’arrêt de Conakry, depuis plus de neuf (9) mois maintenant, sera-t-il aussi gracié par Alpha Condé à l’image de Madic 100 frontières, Aboubacar Diallo (Grenade) ou encore Souleymane Condé et Youssouf Dioubaté, qui ont également tour à tour, bénéficié de la clémence du dirigeant guinéen, après lui avoir présenté des excuses publiques ? L’avenir nous édifiera !

A suivre…

Alpha DAF

Ceci pourrait vous interesser

Recyclage des dignitaires du régime Condé: 14 organisations de la société civile expriment des inquiétudes

Conakry, le 18 octobre 2021 Déclaration de la Société civile sur le recyclage de certains ...