Home / Actualité / Economie / Autonomisation des femmes: « plus de 500 milliards ont été accordés aux femmes », annonce la ministre Mariame Sylla

Autonomisation des femmes: « plus de 500 milliards ont été accordés aux femmes », annonce la ministre Mariame Sylla

 

Devant les hommes de médias ce lundi 27 mai 2019 dans un hôtel chic de Conakry, la ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, Mariame Sylla a développé quelques acquis obtenus sous la troisième République.

La cheffe du département, a, dans sa communication, défendu les nombreux acquis sous le magistère du président Alpha Condé, notamment dans le domaine de l’autonomisation des personnes vulnérables, de la lutte contre les inégalités sexistes et les violences basées sur le genre.

« Si sous la 1ère République, la Guinée avait une orientation socialiste, caractérisée par un système d’assistanat avec la même politique sous la deuxième République, sous le Pr Alpha Condé, la politique nationale sociale est caractérisée par l’autonomisation » a déclaré la ministre.

A en croire Mariame Sylla, de 2011 à 2018, plus de 500 milliards ont été accordés aux femmes sous forme de crédit revolving à travers les institutions de micro finances, en particulier les MUFFA.

Selon elle, 26 centres d’autonomisation modernes ont été construits et près de 110 femmes et filles ont bénéficié de réinsertion économique sous Alpha Condé.

Quant aux violences basées sur le genre, d’après toujours la ministre, les efforts ont abouti à la prise en charge de 4.474 survivantes basées sur le genre dans 43 services intégrés de VBG au niveau des structures de santé et des unités de police et de gendarmerie.

Par ailleurs, elle fait remarquer la formation de 212 sages-femmes contractuelles sur les violences basées sur le genre, leur déploiement et leur dotation en équipements et produits pour des prestations dans les structures de santé et de surveillance des décès maternels et néonatals.

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Dialogue politique : le gouvernement cherche à noyer le poisson !

Si on se réfère au contexte actuel guinéen marqué par la méfiance entre les acteurs ...