Home / Actualité / BEPC 2021 / BEPC Session 2021 : 2.718 candidats démarrent les épreuves dans la commune de Dixinn 

BEPC Session 2021 : 2.718 candidats démarrent les épreuves dans la commune de Dixinn 

Le Brevet d’étude du premier cycle session 2021, a été lancé sur l’ensemble du territoire national ce lundi 26-07-2021. Dans la commune de Dixinn, C’est le Maire Mamadou Samba Diallo qui lancé les premières épreuves de Rédaction et de Mathématiques. En tout, ils sont 2.718 candidats dont 1.294 filles répartis dans 5 centres à être évalués dans cette commune, rapporte une journaliste de Reveilguinee.info.

C’est l’école primaire de Dixinn centre 1 qui a abrité cette année, le lancement des premières épreuves du brevet d’étude du premier cycle. Dans ce centre, 612 candidats dont 298 filles seront évaluées cette année au compte du BEPC. Le coup d’envoie a été donné dans l’enceinte de la salle 9. Mamadou samba Diallo, le maire de la commune de Dixinn, a livré ses sentiments.

“J’ai espoir qu’ils pourront aborder correctement les sujets parceque généralement, on ne sort pas du cadre des cours pour donner les sujets. J’estime que les enfants s’en sortiront. Le message que j’ai pour ces enfants, c’est d’être très posés, disciplinés et éviter la fraude”, a lancé le maire.

Fodé Sylla, le directeur communale,  revient ici sur le nombre de candidats présentés à Dixinn.

“Dans la commune de Dixinn, ils sont 2718 candidats dont 1294 filles répartis dans cinq centres. Voici le visage de la commune de Dixinn par rapport aux candidatures au BEPC. Dans ce centre par exemple, nous avons 20 salles de classes dont 40 surveillants”, a-t-il déclaré.

Les consignes pour éviter les cas de fraudes sont de mises. Tolérance Zéro, le slogan de l’examen comme à l’accoutumée. Mohamed Soumah, est le président de la coordination communale des APAE.

“Notre vocation, il ne s’agit pas d’éliminer, mais il s’agit d’empêcher de tricher, c’est pour cela on a instauré tout ce mécanisme là avec ces détecteurs de métaux pour que les enfants puissent travailler chacun de ces propres efforts. Quand il ya un bon arbitrage,  il va y avoir toujours un bon match. Les arbitres c’est les enseignants, les concurrents c’est les candidats, donc, s’ils sont bien surveillés, personne ne pourra tricher l’autre”, a indiqué de son côté le président de la Coordination Communale des APAE.

Dans ce centre, les mesures barrières édictées par les autorités sanitaires sont respectées par candidats et Surveillants pour ce 1er jour d’évaluation.

Kadiatou SOUMAH (KS)

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : la junte poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins

La junte au pouvoir en Guinée poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins. ...