Home / Actualité / Transition en Guinée / Col. Doumbouya sur la convocation des caciques du RPG : “Je voudrais que chacun prenne ses responsabilités”

Col. Doumbouya sur la convocation des caciques du RPG : “Je voudrais que chacun prenne ses responsabilités”

Dans une interview qu’il a accordé à la presse nationale, le président de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya s’est prononcé sur le sort des caciques du RPG Arc-en-ciel (Ancien parti au pouvoir). Survolant l’actualité sociopolitique, l’actuel homme fort de Conakry n’a pas mâché ses mots.

Le président de la transition guinéenne assure que son action ne vise aucun individu. A ceux qui se victimisent, il leur répond que tous ceux qui ont géré la chose publique doivent rendre des comptes.

“Pour revenir encore sur ça, je ne me focaliserais jamais sur les personnes ou sur un parti politique. Pour moi, le seul combat qui mérite d’être mené est le bien-être de nos populations. Tout ce qui va à l’encontre de l’inclusivité et tout ce qui va à l’encontre du rassemblement, je ne l’accepterais pas. Je voudrais que chacun prenne ses responsabilités. Il faut que nos ainés aient le courage de comprendre ce qui n’a pas marché”, a-t-il prévenu.

“Il faut que cette fois-ci, qu’on arrête de se cacher derrière les partis politiques ou derrière les composantes pour faire passer son propre message. Je pense que le message qui doit être passé aujourd’hui est celui de l’unité, de la reconstruction, le message de la refondation, si j’ose dire de notre pays. Maintenant les projets personnels, je pense qu’aucun guinéen n’acceptera de suivre, tête baissée les projets personnels. Nous savons là où cela nous a mené, après tant d’années de souffrance. Bien-sûr qu’on est tous des guinéens, moi j’écoute tout le monde et je discute avec tout le monde pour qu’on puisse trouver des solutions à nos problèmes”, a indiqué le chef de la transition.

Par rapport au sort réservé aux anciens dignitaires du régime déchu, le chef de l’État déclre que les manœuvres personnelles ne peuvent en aucun cas l’effrayer. Selon lui, quand un peuple se lève, personne ne peut l’arrêter.

“Nous sommes assez déterminés pour prendre nos responsabilités, à savoir défendre notre pays. Si nous avons décidé d’aller à la mort pour sauver ce pays, je pense que c’est avec détermination. Les manœuvres personnelles ne peuvent en aucun cas nous effrayer. Nous sommes formés et déterminés à défendre le pays, c’est au-delà de toute personnalité.  Donc nous sommes aguerris, entrainés, déterminés pour défendre nos concitoyens”, martèle le dirigeant guinéen.

A suivre…

Reveilguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Lettre ouverte au Ministre de l’Habitat : « Rendez-nous, pardon, notre patrimoine historique ferroviaire »

Bonjour Votre Excellence, Je rends grâce à dieu pour votre nomination à la tête de ...