Home / Actualité / Congrès Électif Féguifoot / Congrès électif Féguifoot : Ce que le président Condé demande à son ministre des Sports…

Congrès électif Féguifoot : Ce que le président Condé demande à son ministre des Sports…

En conseil des ministres ce jeudi 21 avril 2021, le président de la République, a fait une demande importante au ministre d’Etat, en charge des Sports, Sanoussy Bantama Sow.

Alors que la commission électorale de la Fédération Guinéenne de Football a validé mercredi la candidature du Mamadou Antonio Souaré et celle de son challenger Aboubacar Touré de l’AS Kaloum pour le poste de président de l’instance dirigeante du Sport Roi, le dirigeant guinéen a donné au Ministre en charge des sports, des directives interdisant aux autorités guinéennes, toute ingérence dans le processus de désignation des membres de la Fédération Guinéenne de football (FGF), et ce, dans le respect de l’indépendance de cette institution.

Cette instruction du président Condé intervient quelques jours seulement après la publication de la note de la FIFA, en date du samedi 17 avril dernier, adressée au secrétaire général de la Feguifoot, M. Maurice Akoi Koivogui. L’instance du Football mondial a fait des recommandations à propos de la candidature de Mamadou Antonio Souaré.

Sur la base des informations et pièces fournies dans les correspondances en question, la FIFA, dans sa missive qui sonne comme un avertissement pour la Guinée, dit prendre note que Mamadou Antonio Souaré est sous le coup d’un jugement prononcé le 9 mars 2021 par la Chambre de Jugement de la Commission d’Ethique de la FIFA, dans lequel, ce dernier a été considéré coupable de violation du Code d’Ethique de la FIFA.

Dans ce contexte, la FIFA a également dit avoir noté que l’art. 33 par. 4 des statuts de la FGF (édition de 2020) stipule, entre autres, que les membres du Comité Exécutif de la FGF doivent « Ne pas avoir été jugé coupable de violation du Code d’éthique de la FIFA, et/ou de la CAF et/ou de la FGF durant les cinq (05) années précédant la candidature. ».

Par ailleurs, sur la base du Code électoral de la FGF en notre possession (édition de 2016), indique la FIFA, « nous comprenons que la commission électorale de la FGF est responsable de la stricte application des statuts et règlements de la FGF durant la procédure électorale, y compris lors de la phase d’examen des candidatures et du contrôle des critères d’éligibilité tels que définis dans vos statuts », a alerté l’instance.

Ce jeudi, outre la directive donnée au ministre des Sports, le chef de l’État guinéen a appelé les membres de la Fédération au sens de responsabilité et au respect scrupuleux de ses statuts et des règles édictées par la CAF et la FIFA auxquelles la FGF demeure affiliée.

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 629 882 628

Ceci pourrait vous interesser

Non ! Tout n’est pas mauvais dans l’industrie littéraire guinéenne

La devise de la littérature s’adapte à son époque. Faites de la critique mais pas ...