Home / Actualité / Economie / COVID-19 : les Ministres des Technologies, de l’Information et de la Communication en vidéoconférence pour coordonner les contributions du secteur dans la lutte contre la pandémie

COVID-19 : les Ministres des Technologies, de l’Information et de la Communication en vidéoconférence pour coordonner les contributions du secteur dans la lutte contre la pandémie

Pour nos lecteurs, notons que l’Alliance SMART Africa est un engagement novateur des chefs d’État et de gouvernement africain visant à accélérer le développement socio-économique du continent à travers des technologies de l’Information et de la Communication (TIC) qui, de nos jours est le vecteur d’une économie de croissance qui touche tous les autres secteurs de la vie socio-économique des africains. A ce jour elle compte 35 pays membres.

Le Ministre Diaby Moustapha Mamy qui présidait cette réunion s’est félicité de la présence de 41 hauts cadres de l’Afrique y compris 11 Ministres, représentant 18 pays. Devant cette pandémie, nous devons mutualiser nos efforts et voir dans quelle mesure les TIC peuvent accompagner nos autorités sanitaires à mieux maîtriser le COVID-19 a-t-il martelé. Il a aussi conseillé à l’ensemble des participants à redoubler de vigilance auprès des collègues et compatriotes pour contenir rapidement la propagation à l’échelle continentale africaine, car c’est une chance que l’Afrique soit le continent le moins touché.

Pour accélérer le processus de mise en place d’une plateforme à l’échelle continentale, un appel d’offre internationale a été lancé par le secrétariat de smart Africa pour recruter une entreprise capable de produire en un temps record une application accessible aux populations africaines et cela quel que soit la couche sociale.La conférence s’est félicitée du fait il existe plusieurs africains qui utilisent les facilités offertes par l’écosystème du numérique pour prévenir l’expansion et lutter contre COVID-19 en association avec les autorités sanitaires des pays membres.

Pour plus de transparence, le Président du conseil des Ministres, M. Diaby Moustapha Mamy a invité le Directeur Général de l’Alliance à mieux affiner le processus d’évaluation et de sélections des candidats (promoteurs de plateforme numérique). Il a aussi invité le DG à tenir compte des avis des pays membres afin de minimiser les coûts car l’institution qu’il incarne doit aider à la coordination des activités et tenir compte surtout des solutions existantes pour avoir une approche globale.

Après un débat fructueux les participants ont recommandé ce qui suit :

  1. Recenser toutes les initiatives en cours dans les pays et évaluer les celles qui sont pertinentes afin de consolider les actions au niveau l’Alliance Smart Africa.
  2. Partager les cas de bonnes pratiques entre les pays membres entre les membres
  3. Mieux coordonner les initiatives régionales et continentales (Smart Africa, CEA UIT)

La Cellule de communication du Ministère de Télécoms

Ceci pourrait vous interesser

Mamou: une délégation du parti au pouvoir chez Elhadj Biro et Elhadj Ibrahima Sankarela

En séjour dans la préfecture de Mamou, dans le cadre de la Campagne électorale en ...