Home / Actualité / Politique / Crise malienne : Alpha Condé apporte vertement son soutien à IBK

Crise malienne : Alpha Condé apporte vertement son soutien à IBK

Alors qu’au Mali, la contestation contre le pouvoir d’Ibrahima Boubacar Keita (IBK) ne faiblit toujours pas dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, très proche de la Guinée, Alpha Condé, le président guinéen, a vertement affiché son soutien lundi soir en faveur de son homologue malien, sur les médias d’Etat, au détriment du mouvement patriotique le M5, à sa tête, l’emblématique Imam Dicko.

Pourtant accusé par les leaders du M5 de soutenir la répression des opposants au Mali, Alpha Condé a indiqué lors d’une visioconférence du comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le sahel, qu’il soutient IBK.

« Ma solidarité est totale et entière à l’égard du président Ibrahima Boubacar Keita. Il aura toujours notre soutien et notre solidarité tant pour le respect de la constitution que pour la lutte pour l’intégrité du Mali. En tout cas, nous serons présents. Depuis 2014, nous avons 800 soldats au Mali, et comme l’a dit le président Sékou Touré, la Guinée et le Mali c’est deux poumons dans un même corps. Donc, tout ce qui concerne le Mali, concerne la Guinée. Le président IBK peut compter sur notre soutien » a vertement déclaré le dirigeant Condé, qui fait lui aussi face à une contestation de l’opposition guinéenne, qui demande d’ailleurs son départ pour ses intentions de briguer un troisième mandat à la tête du pays.

Au Mali, pour rappel, le mouvement de contestation M5 demande la même chose : la démission du chef de l’État, Ibrahima Boubacar Keita ‘’IBK’’. Depuis des semaines déjà, les citoyens maliens expriment leurs colères dans les rues de Bamako. Signe de tensions politiques croissantes au Mali ces dernières temps, ce mouvement exprime l’exaspération nourrie par les milliers de victimes ces années antérieures des attaques jihadistes et des violences intercommunautaires, par le ressenti de l’impuissance de l’Etat, le marasme économique, la crise des services publics et de l’école et la perception d’une corruption répandue.

A la tête du M5-RFP, qui rassemble des responsables religieux et des personnalités de la société civile, tout comme du monde politique, se trouve un homme à l’influence croissante, Mahmoud Dicko, imam rigoriste et patriote, ancien allié du président IBK, désormais bête noire du pouvoir.

La CEDEAO joue à la médiation

Selon notre confrère de Rfi, la délégation de la Cédéao a achevé sa mission au Mali. Mais le plan de sortie de crise des experts de l’organisation ouest-africaine n’a pas été accepté par l’opposition qui demande toujours la démission du président IBK. Parmi les recommandations dont la mission souhaite voir une mise en œuvre rapide, c’est bien la formation d’un gouvernement d’union nationale et le règlement du contentieux électoral.

Les problèmes du Mali, aujourd’hui « sont liés à des problèmes de gouvernance », ont insisté les intervenants de la Cédéao.

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Communiqué de la Fédération Guinéenne de Football suite au décès de Mme Touré née Claudia Nanette Sokambi

Dans un communiqué en date du 12 aout 2020, la fédération guinéenne de Football vient ...