Home / Actualité / Echos de nos régions / Destitué de l’UFDG-Mamou, Amadou Diogo brise le silence: « pourquoi on m’a destitué ? »

Destitué de l’UFDG-Mamou, Amadou Diogo brise le silence: « pourquoi on m’a destitué ? »

Destitué à cause de son soutien indéfectible à Sanoussy Bantama Sow, candidat Uninominal de Mamou sous les couleurs du navire jaune (RPG Arc-en-ciel), Amadou Diogo Bah, deuxième secrétaire administratif du Comité Directeur de la Section Centrale de l’UFDG de cette préfecture, vient de briser le silence. Dans un entretien accordé à Globalguinee.info ce lundi 10 février 2020, ce responsable déchu du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo décide enfin de lever le coin du voile sur la décision prise par les membres du comité Directeur, ceux des Bureaux de jeunes et femmes de la section centrale de la Fédération UFDG-Mamou. Malgré la décision qu’il juge lourde, Amadou Diogo maintient toujours son soutien à l’actuel ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, ce, dit-il, pour plusieurs raisons. Exclusif !

GLOBALGUINEE.INFO : On vient de vous annoncer votre destitution au sein de la Fédération de l’UFDG Mamou. Comment réagissez-vous à cette décision ?

AMADOU DIOGO BAH : Avant tout d’abord, je tiens à vous préciser que ce n’est pas la fédération UFDG de Mamou qui m’a remis la note attestant cette décision. Je suis désolé, je suis déçu à 100%. C’est à partir de la Radio GPP FM, que j’ai entendu que Diogo est destitué définitivement de la formation politique. Il appelle à toutes les bases, à toutes les structures de ne pas recevoir Diogo, il est destitué. Je suis surpris. Dans le contenu de cette destitution, il est mentionné, vu la déclaration d’Amadou Diogo Bah qui soutient la candidature de Sanoussy Bantama Sow, au poste de député Uninominal de Mamou, sans m’informer, sans me remettre une copie, sans déléguer quelqu’un pour me rencontrer, je suis surpris, je suis déçu. Dans une formation politique, là où j’ai évolué pendant dix ans, j’ai implanté l’UFDG à Kankan, je suis revenu à Mamou, j’ai évolué pendant 10 ans, avec tout ce que j’ai fais. Tout Mamou sait ce que Diogo a fait pour l’UFDG. Aujourd’hui, du fait que j’ai déclaré ouvertement que je soutiens la Candidature de Monsieur Sanoussy Bantama Sow, vu ces œuvres avant aujourd’hui, les acquis de Mamou grâce à lui, son engagement pour le développement de Mamou, son engagement pour le maintien de la paix, celui de l’unité nationale. Il est allé jusqu’à dire je cite ; « Si Mamou a un fils qui peut conduire la population de Mamou vers un bonheur, qu’il va renoncer à sa candidature ». On n’a pas un candidat mieux placé que Bantama. C’est cela qui irrite l’UFDG. Moi je considère que c’est un groupe qui s’est retrouvé, parce que je ne vois pas l’acte du Bureau politique national, parce que c’est l’honorable Cellou Baldé de Labé (celui qui fédère toutes les fédérations UFDG de la Guinée ndlr), alors que je ne vois pas son acte sur ce document. C’est le fédéral par intérim Monsieur Madjou et le responsable de la section 3 de l’UFDG, en l’occurrence Elhadj Mamadou Kaali Barry, qui ont signé ce document ; ils ont envoyé ledit document selon son contenu, au niveau des 28 bases des sections de l’UFDG de Mamou, au niveau des fédérations de la jeunesse, des femmes, les informant que je suis destitué définitivement de l’UFDG.

Etes-vous destitué seulement, ou exclu définitivement de l’UFDG ?

Selon la fédération, Diogo n’est plus membre de l’UFDG. Imaginez, une formation politique, l’UFDG,  pour laquelle on avait de l’estime, les gens disent l’UFDG est un parti qui milite pour la mise en place d’un système démocratique. Si c’est cette formation politique, pilotée par un fédéral par intérim, et un responsable de la section centrale, sans m’informer, sans avertissement, sans sanction, qui prend automatiquement une décision de destitution contre un responsable de l’UFDG de Mamou, c’est juste choquant.

Que comptez-vous faire ?

J’ai voulu contrecarrer cette décision en justice. Mais vu mon engagement depuis 2010 pour le maintien de la paix, la cohésion sociale, le développement de Mamou, pour le moment, j’ai une feuille de route. Quelle est cette feuille de route ? C’est de continuer à soutenir notre Candidat Sanoussy Bantama Sow jusqu’à la victoire, pour que la population de Mamou lui confie leurs voix. Après cette élection, je verrai dans quelle formation politique intégrée. Pour le moment, je reste sur la feuille de route de Sanoussy Bantama Sow et la feuille de route du RPG Arc-en-ciel, pour ses campagnes électorales. Parce que ce qui a fait mal au niveau de la fédération, surtout à ce fédéral qui se dit fédéral, c’est quand j’ai déclaré que ce qui s’est passé dans les autres préfectures, là où ils ont caillaisé les véhicules, calciné les motos, saccagé des boutiques, détruit des édifices publics, que Mamou ne verra pas un pneu brulé au goudron. On va s’opposer catégoriquement. Nous, nous allons sauvegarder les acquis que nous avons obtenus de 2010 à nos jours, parce que nous, nous connaissons les inconvénients de tous ces dégâts, surtout en ce qui concerne la destruction des édifices publics. Avec l’expérience de 2006-2007, Mamou n’a pas oublié. Ce qui a choqué beaucoup d’entre eux au sein du parti. Ce fédéral que vous voyez, savait bien que j’étais mieux placé pour être le fédéral de l’UFDG dans cette préfecture. C’est la raison qui l’a poussé à anticiper avec quelques groupes, ma destitution.

Mais est-ce que vous aviez pensé aux conséquences de votre soutien en faveur du candidat du RPG (Bantama Sow) ?

Je peux dire que c’est ce qui a motivé. Mais je vais vous dire qu’ils ont un agenda caché derrière cette décision. Dans les formations politiques, sinon, vous le savez, il y a les compétences qui sont là. De 2010 à nos jours, les Mamounais peuvent témoigner de la compétence de chacun d’entre nous. Mais, Bantama Sow est un fils de Mamou. Ce qu’il a fait pour Mamou, à travers les actions Gouvernementales, si ce dernier lève le doigt pour être candidat à la députation, le soutenir, je pense que ça ce n’est pas un crime en démocratie.

Aux États-Unis, on a vu certains Démocrates qui ont soutenu les Républicains, Certains Républicains qui ont aussi soutenu les Démocrates. On a vu au temps de Monsieur Obama. Il y a eu un Républicain qui n’a pas soutenu Obama, mais une fois au pouvoir, il a maintenu ce Républicain. Avec Donald Trump, on a vu des Républicains qui ne partagent l’avis de Trump qui est aussi Républicain. Je pense qu’à un moment donné, en Guinée, il faut qu’il y ait un changement de mentalité. Il faut qu’il y ait une nouvelle génération dans les différents partis politiques.

A suivre…

Interview réalisée par Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Communiqué de la Fédération Guinéenne de Football suite au décès de Mme Touré née Claudia Nanette Sokambi

Dans un communiqué en date du 12 aout 2020, la fédération guinéenne de Football vient ...