Home / Actualité / Echos de nos régions / Elections législatives de 2020 : comment le RPG compte désigner ses représentants au parlement ?

Elections législatives de 2020 : comment le RPG compte désigner ses représentants au parlement ?

A quelques mois de la tenue des élections législatives, le RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir en Guinée) a annoncé samedi qu’il ne présentera pas n’importe qui à ses élections du 16 février 2020.

Selon le ministre Bantama Sow, les candidats du RPG Arc-en-ciel seront triés au volet à l’issue d’une convention prévue mercredi à Gbessia.

« Nous allons organiser la convention nationale du parti le 18 décembre. Lors des élections législatives de 2013, on a fait élire des députés dont je ne citerais pas les noms ici. Ils nous ont laissés en pleine mer. Si ces gens-là n’étaient pas inscrits sur la liste du RPG Arc-en-ciel, ils n’allaient même pas gagner dans leurs quartiers à Dixinn Bora » a lancé ce responsable du parti présidentiel, qui lance ainsi des piques à l’homme d’affaires Mamadou Sylla et ses hommes.

« Cette fois-ci, tous ceux qui vont représenter le parti à l’assemblée nationale, le premier critère, dès qu’on les voit, on voit Alpha Condé et le RPG Arc-en-ciel. Nous sommes au pouvoir et nous nous connaissons entre nous » a déclaré Bantama Sow.

A en croire le ministre en charge des sports, de la culture et du patrimoine historique, le parti au pouvoir n’entend pas inscrire sur sa liste des candidats qui quitteront le navire une fois élus à la représentation nationale.

« On a fabriqué des gens qui ont été élus sur la liste du RPG Arc-en-ciel. Finalement, ils nous ont lâchés en refusant de respecter les consignes du parti. Désormais, les gens que nous allons désigner à l’assemblée nationale, quand le parti dira A, ils diront grand A. Quand le parti dira B, ils diront grand B » a prévenu ce cadre influent du parti qui a porté Alpha Condé au pouvoir en 2010 et 2015.

A suivre…

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

[Tribune]Présidentielle 2020 : la Guinée va tout droit dans le mur…

La Guinée s’achemine vers un rendez-vous majeur de son histoire politique. Si Dieu le veut ...