Home / Actualité / Ministère des Sports / Exclusif : Vers la vulgarisation de la Loi sur la pratique du Sport et des activités physiques en Guinée

Exclusif : Vers la vulgarisation de la Loi sur la pratique du Sport et des activités physiques en Guinée

C’est une information Reveilguinee.info. Sauf changement de dernière minute, le ministre d’Etat, ministre des Sports, sera face à la presse le lundi 19 juillet 2021, pour animer une conférence de presse dans un hôtel chic de Kaloum. Il sera question pour Sanoussy Bantama Sow, de parler en long et en large, de la nouvelle loi sur la pratique du Sport des activités physiques en République de Guinée.

Cette loi portant organisation, promotion et contrôle des activités physiques et sportives, qui avait été adoptée par les députés de la neuvième législature au mois de mars dernier, comprend 3 titres, 19 chapitres et 78 articles. Elle a été adoptée par les élus du peuple, après avoir été soumise à examen au niveau de la commission Santé et Sport du parlement. Elle donne l’opportunité au département en charge des Sports, d’espérer un lendemain meilleur pour le Sport national. Dans cette loi, des recommandations fortes avaient été faites aux députés membres de la commission Santé et Sport de l’Assemblée nationale. Et essentiellement, il faut dire que les artistes 3, 10, 14, 18, 38, 39 et 59 étaient les principaux concernés.

Ladite loi se résume entre autres par :

  • L’intégration du programme d’éducation physique et sportive au niveau secondaire et des institutions d’enseignement supérieur ;
  • La dotation des écoles en matériels didactiques et pédagogiques pouvant permettre aux enseignants de pratiquer l’éducation physique et sportive avec aisance ;
  • La formation des formateurs qui doivent enseigner la pratique de l’éducation physique et sportive en milieu éducatif ;
  • L’aménagement d’espaces nécessaires à la pratique de cette discipline dans les établissements ;
  • L’augmentation du coefficient de l’EPS à deux pour la motivation des apprenants (élèves et étudiants) ;
  • Le suivi et l’évaluation des formateurs à tous les niveaux ;
  • Inclure dans le texte, l’exécution de l’hymne national aux équipes nationales ;
  • Que les médailles décernées soient accompagnées par les numéraires aux athlètes distingués ;
  • Que la place du secteur privé soit prépondérante dans le financement du sport ;
  • Que des espaces soient trouvés dans les ERAM pour la pratique de l’éducation physique ;
  • Que l’implication du ministère (des Sports) soit effective lors de la construction des infrastructures sportives.

Aussi, la création du fonds d’aides au développement du Sport, par décret, le 16 octobre 2017, a amené le département en charge  des Sports à ajouter au niveau de l’article 59 de la présente Loi, -qui se consacre aux contributions volontaires ou mécénat-, un nouveau chapitre entièrement dédié audit fonds.

Désormais, le Fonds d’Aide au Développement du Sport a pour mission principale, de soutenir la mise en œuvre des projets et programmes du développement du Sport.

Les ressources de cette entité proviennent de la subvention de l’Etat; des taxes sur le tabac, l’alcool et les jeux du hasard; Et de toute autre ressource pouvant résulter de son activité, peut-on lire dans le projet de loi.

Depuis l’indépendance, la Guinée n’avait jamais auparavant eu une loi qui régit le sport et les activités physiques dans le pays, selon le ministre d’État, en charge des Sports, qui était face à la représentation nationale. C’est seulement en 1994, qu’un décret a été pris par le chef de l’État d’alors (le feu général Lansana Conté), pour promouvoir la pratique des activités physiques et sportives dans le pays.

Avec cette nouvelle loi, selon nos informations, le ministère des Sports aura désormais la lourde tache de délivrer les agréments aux différentes académies sportives, ainsi qu’aux associations sportives, pour ne citer que celles-ci. Chose qui était jusque-là rattachée au département de l’Administration du territoire et de la décentralisation (MATD), contrairement aux autres pays de la sous-région.

C’est pour toutes ses raisons donc, après la promulgation de la nouvelle loi sur la pratique du Sport et des activités physiques par le président de la République, le Ministère des Sports entend procéder à sa vulgarisation, non seulement à travers cette première conférence de presse, mais aussi à travers d’autres activités qui seront organisées à cet effet.

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224 629 882 628)

Ceci pourrait vous interesser

Non ! Tout n’est pas mauvais dans l’industrie littéraire guinéenne

La devise de la littérature s’adapte à son époque. Faites de la critique mais pas ...