Home / Actualité / Congrès Électif Féguifoot / Faut-il s’attendre à une éventuelle candidature de KPC à la Féguifoot ?  »si je suis interpellé, je ne refuserai pas »

Faut-il s’attendre à une éventuelle candidature de KPC à la Féguifoot ?  »si je suis interpellé, je ne refuserai pas »

Après le désistement d’Antonio Souaré dans la course pour la présidence de la Féguifoot, doit-on s’attendre à une éventuelle candidature de Kerfalla Person Camara, qui avait tout comme le premier, fait acte de retrait? Rien n’est exclu. Ce mercredi 28 avril 2021, le roi du BTP, a tranché sur la question.

En marge d’une visite de terrain du ministre d’État, en charge des Sports, Sanoussy  Bantama Sow, sur les installations du stade petit Sory de Nongo, l’homme d’affaires KPC a été interpellé par la presse.

Si la demande de réouverture des candidatures émise par les membres statutaires de la Féguifoot est acceptée, KPC n’exclut nullement de revenir dans la course pour la présidence de l’instance dirigeante du Sport roi.

« Vous savez, au début, quand j’ai dit que j’étais candidat, j’ai dit que c’était ferme. Qu’il n’est pas question que je revienne sur ma décision, sans compter que l’homme propose, Dieu dispose. Tout ce que je sais, tout ce qui va dans le sens de bien faire pour notre Nation, si je suis interpellé, je ne refuserai pas », a tranché le milliardaire guinéen.

C’est donc clair. Si la demande des membres statutaires de la fédé arrivait à prospérer, il faut dire que Kerfalla Person Camara pourrait postuler pour la présidence de la FGF.

Le patron du Hafia FC pose toutefois des conditions : une réouverture des listes de candidature et avoir le soutien des membres statutaires.

« Tout ce qui concoure et qui va dans le sens d’aider le pays, je suis prêt à m’engager. Si on ouvre les candidatures et que je vois que la majorité des membres statutaires me soutient et qu’ils acceptent mes conditions qui sont entre autres : l’unité des acteurs du football pour son développement, il n’y a pas de raison que je ne vienne pas. Ne serait-ce que pour la moitié d’un mandat pour pouvoir mettre la chose en place et laisser après d’autres la conduire », a déclaré l’homme d’affaires.

La dernière décision est attendue au plus tard ce mercredi du côté de la commission électorale de recours de l’instance.

A suivre…

Alpha Madiou BAH

Ceci pourrait vous interesser

Compte-rendu du conseil ordinaire des ministres

𝐂𝐎𝐌𝐏𝐓𝐄 𝐑𝐄𝐍𝐃𝐔 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐒𝐄𝐒𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐎𝐑𝐃𝐈𝐍𝐀𝐈𝐑𝐄 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐃𝐄𝐒 𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐑𝐄𝐒 𝐃𝐔 𝐉𝐄𝐔𝐃𝐈 𝟐𝟓 𝐍𝐎𝐕𝐄𝐌𝐁𝐑𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟏 ...