Home / Actualité / Fonction publique / Fonction publique : Alpha Condé ‘’épingle’’ et annonce un ‘’balayage’’

Fonction publique : Alpha Condé ‘’épingle’’ et annonce un ‘’balayage’’

Alpha Condé, le dirigeant guinéen qui brigue un troisième mandat à la tête du pays, promet un grand balayage au sein de la fonction publique. Ce lundi 23 février 2021, devant les deux ministres de l’Économie et du Budget, ainsi que d’autres cadres de ces deux départements, le locataire du palais Sékhoutouréya a tenu à fustiger les magouilles auxquelles, des fonctionnaires se livrent pour se partager les deniers publics.

Devant Mamady Camara, Ismaël Dioubaté et leurs bandes, le président de la République a aussi dénoncé l’existence de cadres fictifs et autres fonctionnaires devant être la retraite mais qui falsifient leurs dossiers pour rester toujours dans la fonction publique.

« Le ministre du Budget doit être avec le ministre de la Fonction publique. Il y a trop d’anomalies. Il y a des gens qui devaient être à la retraire depuis longtemps. Vous allez faire un croisement pour connaitre exactement le nombre de cadres à la fonction publique et balayer tous les fictifs. Vous avez des gens qui ont cinquante ans dans la fonction publique. Comment peut-on avoir 50 ans dans la fonction publique quand la retraite est à 65 ans ? J’ai fait faire un travail, quand vous prenez sa date de naissance et sa date d’entrée en fonction, il est entré en fonction à 9 ans. J’ai vu aussi des cadres qui sont à leurs postes depuis trente ans, 20 ans, 17 ans. Maintenant, aucun cadre ne dépassera 8 ans dans ses fonctions. Tout cadre qui a huit ans, changera de fonction », a fustigé le chef de l’Etat alors qu’il y a juste quelques jours, le secrétariat du Gouvernement, a, dans une note, demandé aux ministres de fournir les noms de leurs cadres pour meubler les différents départements sectoriels.

Menaces et sanctions

Toutes les régies doivent avoir désormais leur compte à la Banque Centrale, exigent le dirigeant condé, qui prévient que les paiements se feront par virement, il n’y aura plus ni espèces encore moins de chèques.

« Et tous les trois mois, il y aura un contrôle inopiné. C’est valable aussi pour vos services que je connais, parce que je vais faire la géolocalisation, je ne vais pas faire la chasse aux sorcières, mais je n’accepterai aucun manquement.  Aucun centime de l’État ne doit être en dehors du cadre. D’ici fin février, tous les billets se feront par monnaie électronique. Les manipulations des espèces au niveau de l’administration, c’est fini. Nous mènerons des contrôles réguliers », a menacé Alpha Condé.

Selon le président de la République, tout chef de service qui n’est pas familier aux outils informatiques doit désormais craindre pour son poste. Car désormais, Alpha Condé exige des contrôles dans les différents services étatiques, avec les moyens qu’offre la technologie.

« Les chefs de service ont l’obligation de savoir comment leurs agences marchent via l’ordinateur. Les directeurs doivent savoir comment ça marche et rendre compte aux ministres. Le ministre, lui-même, doit de temps en temps descendre pour savoir comment ses services fonctionnent. Il est le patron du département. Très souvent, des ministres peuvent rester un an sans mettre pieds dans les bureaux du directeur. Comment dans ces conditions, peut-il savoir si son service marche ou pas ? Je rendrai le ministre responsable des disfonctionnements des services que les fonctionnaires. Il faut que ça soit très clair pour tout le monde », a averti le numéro 1 guinéen.

A suivre…

Reveilguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Info-Reveilguinee/Foutah : Alpha Condé annoncé à Mamou…

C’est une information Reveilguinee.info. Sauf changement de dernière minute, le chef de l’Etat, Alpha Condé ...