Home / Société Civile / Forum de Paris sur les économies africaines : Analyse d’un acteur de la société civile guinéenne

Forum de Paris sur les économies africaines : Analyse d’un acteur de la société civile guinéenne

Dès l’annonce de ce virus mortel à caractère pendemique sur le plan mondial, nous avons invité les chefs d’État et de gouvernements africains à refuser la fatalité mortifère (des cadres jonchés dans les rues en Afrique) de cet inconnu et dengereux virus, et à transformer ses restrictions en une opportunité d’innovation et de courage économique pour le salut du continent à travers un nouveau paradigme.

Maintenant, que la fatalité en terme de létalité a été écartée et face à l’inertie de nos dirigeants, c’est celle économique qu’on fait consommer sur le continent avec ce genre de forum où on réfléchit et on produits des idées comme DTS à consommer. Alors l’Afrique avec ses pauvres dirigeants serait elle, l’éternel consommateur des idées, des concepts et produits du reste du Monde ?

De toute évidence, ce forum, est l’illustration parfaite de cet état de fait, parlons en. Je n’en doute pas que nos Dr ou Ph en sciences économiques et en banques sont formatés à la théorie, ainsi que d’autres leaders d’opinion qui se nourrissent de la paresse intellectuelle et du manque d’audace patriotique, sans jamais s’interroger sur les impacts et les conséquences des illusions vendues aux peuples africains, sont là préparés à passer à l’acte pour nous convaincre. Mais au moins qu’ils focalisent leurs rôles d’avocats se fait sur les chiffres et les approches.

Si je respecte le courage suprematiste, l’audace diplomatique et l’engagement des dirigeants du nord pour leurs agendas politiques stricts à tout prix et l’intérêt de leurs pays, je regrette l’esprit infantile, le déficit de courage patriotique et d’intelligence diplomatique des chefs d’État africains, qui après plus de soixante ans d’indépendance se plaisent encore dans la mendicité économique, financière et sécuritaire.

Le président Macron dit que ce forum sur le choc économique de Covid-19, est pour l’Afrique par l’Afrique. Alors passons au scaner juste quelques chiffres ou résultats annoncés dudit forum. Deux (2) choses à savoir soit, le Président Macron est très courageux à défendre sans hésitation les intérêts de sa politique française et celle du nord, ou bien les chefs d’États et de gouvernements africains sont vraiment infantiles ou diplomatiquement pauvre en réflexion. C’était juste une parenthèse, revenons à nos mots et tons.

A. D’abord le forum par l’Afrique, comment comprendre cela, alors qu’il n’est ni initié, ni organiser ou préparer par des chefs d’États/gouvernements africains et ne s’est même pas déroulé sur le sol africains? Cela avait au moins l’avantage de partager ne serait ce que les dividendes liées aux frais d’hôtel, logistiques et de restauration avec l’Afrique. Nous vous écoutons, chers économiques, banquiers et Leaders d’opinion avocats.

B. Le forum pour l’Afrique?

Mon Dieu!

Appréciez juste quelques chiffres chers économistes, savants banquiers et Leaders, pour nous éclairer:

1. Pendant que le forum prévoit de mobiliser plus de 650 milliards $ USD pour le choc économique Covid-19, seulement 33 milliards pour l’Afrique. Alors en quoi ce forum peut être jugé d’une rencontre pour l’Afrique ?

2. Le forum veut investir pour l’entrepreneuriat, notamment des jeunes africains en Afrique, mais seulement avec 1 milliard de dollars pour plus d’un milliard de personnes, soit moins d’un dollar par personne. Alors que le niveau de pauvreté se confirme lorsqu’on a moins de 2 dollars jour par personne. Je vous en prie d’atenuer mon incompréhension et mon indignation ;

3. 12 milliards $ USD à consacrer au vaccin, dont 40% des populations africaines bénéficiera. Connaissant le taux de létalité très faible sur le continent, le Président Macron dit que ça s’appelle du vaccin en Afrique par l’Afrique pour l’Afrique. Comment est ce possible, alors qu’il (vaccin) n’est ni produit, ni vendu par des africains en Afrique.

4. Je sais qu’on me dira qu’à part les 33 milliards, notre sacré FMI commun de la régularité et de l’assistance respiratoire économique et financière est bien disposé à vous octroyer de plus, mais comment comprendre que c’est à la seule condition que vous soyez parrainés par la France ou une autre puissance? Est ce que par ce que vous êtes considérés être ni conscient du contexte, ni soucieux du sort de vos peuples et moins digne de confiance sachant que vous n’imprimez pas vos billets de banque quand vous voulez et comme vous voulez.

Pardon, Chers chefs d’État et de gouvernements africains, un peu de considération pour vos pauvres citoyens qui se privent de tout pour vous permettre de vivre le point focal et le relais de la gouvernance mondiale, même si je suis convaincu que votre vie en dépend, mais au moins vous pouvez faire comprendre aux parrains que le peuple ne peut pas continuer à subir et que le réveil pourra être supprenant, spontané et très rude.

Abdoul sacko

Acteur de la société civile,
Ingénieur, Consultant sur des questions de conflits et d’intégration des jeunes/femmes

Ceci pourrait vous interesser

Libération d’Alpha Condé, transition : Nana Akufo-Addo et Ouattara à Conakry…

Une délégation de haut niveau de la Communauté économique des États de d’Afrique de l’ouest, ...