Home / Actualité / Gouvernement / Guinée Airlines : les regrets du ministre Aboubacar Sylla, ex-patron du département des transports

Guinée Airlines : les regrets du ministre Aboubacar Sylla, ex-patron du département des transports

L’ex-ministre d’Etat, en charge des transports, transféré à l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, s’est exprimé sur l’une de ses promesses non tenues, qui est celle de la relance de la compagnie aérienne ‘’Guinée Airlines’’. C’était ce lundi chez nos confrères de Djoma Médias.

Le Porte-Parole du Gouvernement, évoquait en effet son bilan de 2 ans et 6 mois passés à la tête du département des Transports, sans occulter la question de Guinée Airlines, des bateaux-bus, des lignes de chemin de fer de Conakry express et tant d’autres promesses non réalisées à date.

Pour Aboubacar Sylla, en ce qui concerne la non opérationnalisation de la compagnie Guinée Airlines, il y a eu deux empêchements. Il dit toutefois regretter qu’il n’ait pas pu lancer ladite compagnie.

“Pour Guinée Airlines il y avait deux empêchements. Le 1er c’était la participation de la Guinée au Capital de la nouvelle compagnie parce qu’il fallait mettre de l’argent propre dans la société et puis le 2ème, c’était l’aménagement des Aéroports régionaux, parce qu’on ne peut pas créer une compagnie aujourd’hui qui ne fait que les vols extérieurs’’, s’est exprimé l’ancien ministre des transports.

A l’en croire, l’aéroportuaire est un secteur extrêmement concurrentiel. C’est pourquoi, laisse-t-il entendre, ‘’il y a beaucoup de facilité dans ce secteur’’. D’après lui, la seule chance pour une compagnie nationale de pouvoir prospérer, ‘’c’est d’avoir en terme technique, c’est qu’on appelle de Cabotage. C’est-à-dire, vous prenez des gens à Conakry vous les amenez à Boké, vous allez à Bissau, vous revenez à Boké ainsi de suite. Ou encore vous faites Labé-Sénégal, vous revenez ou vous allez à Kankan – Bamako, vous revenez’’. Donc, ajoute-t-il, ‘’il faut absolument que les aéroports régionaux soient en bon état et c’est ce qui n’est pas le cas aujourd’hui”, a regretté le ministre Sylla, qui fait ainsi un aveu d’échec.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Compte-rendu du conseil ordinaire des ministres

𝐂𝐎𝐌𝐏𝐓𝐄 𝐑𝐄𝐍𝐃𝐔 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐒𝐄𝐒𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐎𝐑𝐃𝐈𝐍𝐀𝐈𝐑𝐄 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐃𝐄𝐒 𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐑𝐄𝐒 𝐃𝐔 𝐉𝐄𝐔𝐃𝐈 𝟐𝟓 𝐍𝐎𝐕𝐄𝐌𝐁𝐑𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟏 ...