Home / Actualité / Economie / Guinée : Bouffée d’oxygène pour les radios et télévisions privées…

Guinée : Bouffée d’oxygène pour les radios et télévisions privées…

C’est une nouvelle plutôt bonne pour les radios et télévisions privées de Guinée. L’Etat a décidé de baisser considérablement les redevances annuelles des médias audiovisuels. L’annonce a été faite ce vendredi 15 mai 2020, par l’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée (URTELGUI), à son siège.

Peut-on parler d’un acquis ? Oui avec exclamation ! L’Etat guinéen a décidé ainsi de revoir à la baisse la redevance annuelle liée à l’assignation d’une fréquence aux stations de radiodiffusion et télévision privées. Une bataille de plusieurs années se voit enfin réalisée.

L’Union  des Radios et Télévisions Libres de Guinée, qui en a fait son cheval de bataille, est finalement parvenue à faire plier le Gouvernement.

« Nous n’avons pas été entendus pendant des années. Nous avons relancé le dossier depuis le 8 juillet 2019. Nous avons maintenu la pression. Cette fois-ci, l’Etat a entendu notre appel » se réjouit Sanoussy Kerfala Cissé, patron de cette association de presse.

Dans un arrêté conjoint portant tarification des droits, redevances d’exploitation et d’homologation de certains équipements et matériels de télécommunications, le ministre des Télécoms et son homologue des Finances ont fixé le régime des redevances annuelles applicables aux stations de radiodiffusion et télévision privées.

Contrairement aux années antérieures, chaque station de radio communautaire doit payer 5 millions GNF au lieu de 10 millions GNF par an. Le montant est de 7,5 millions GNF pour toute radio commerciale en lieu et place de 20 millions GNF. Une station de télévision communautaire ou commerciale qui versait à l’Etat 50 millions par an, ne paiera que 15 millions GNF, désormais.

Conformément à la règlementation en vigueur, les redevances annuelles sont perçues pour le compte de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) et versées à la recette centrale de la direction nationale du trésor et de comptabilité publique contre délivrance d’une quittance.

Merci de lire Ci-dessous l’arrêté conjoint signé par les ministres des Finances et des Télécommunications…

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Résultats de la Présidentielle : l’UFDG et l’ANAD appellent à empêcher le coup d’Etat électoral en cours

COMMUNIQUÉ DE L’UFDG ET DE L’ANAD- L’UFDG et l’ANAD remercient les populations guinéennes de leur ...