Home / Actualité / Echos de nos régions / Guinée : le FNDC mobilise de nouveau à Conakry et en région…

Guinée : le FNDC mobilise de nouveau à Conakry et en région…

Les partisans du Front national pour la défense de la constitution ont une nouvelle fois répondu à l’appel de leurs leaders, pour protester dans la rue, à travers une forte mobilisation, à Conakry et à l’intérieur du pays.

Du rond-point de la Tannerie, à l’Esplanade du Stade du 28 septembre, en passant par l’Aéroport-Pont Kondéboungni-Hadallaye-Bellevue, les opposants au projet de changement constitutionnel, vêtus du rouge, couleur devenue symbole pour le FNDC, ont scandé des propos invitant le président Alpha Condé à renoncer à son projet de troisième mandat.

Tout au long de leur trajet, les marcheurs, ont tenu à afficher leur opposition à une nouvelle Loi fondamentale, pouvant permettre à l’actuelle chef de l’Etat de briguer un mandat de plus au-delà de l’ordre constitutionnel, en 2020.

La nouveauté de cette marche, c’est bien la participation des leaders de la plateforme, récemment relaxés par la justice après avoir passé un court séjour à la maison centrale de Conakry. Abdourahmane Sanoh, Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo étaient parmi les marcheurs.

Après 4 heures de cheminement, les opposants ont rallié le point de chute de la marche. Au stade du 28 septembre, des discours ont été tenus par plusieurs leaders du front. Le chef de file de l’opposition s’est félicité de l’ampleur de cette mobilisation de rue contre un 3e mandat en faveur d’Alpha Condé. Cellou Dalein Diallo a salué l’engagement des jeunes dans la lutte contre le changement constitutionnel.

A l’image de la capitale Conakry, plusieurs préfectures du pays ont aussi réussi le pari de la mobilisation. C’est notamment à Labé et à Mamou, fief traditionnel de l’opposition. A Labé, les partisans du FNDC se sont fortement mobilisés dans les rues de la cité de Karamoko Alpha mö, pour exprimer une nouvelle fois leur opposition au projet de nouvelle constitution.

Quelques centaines de personnes de part et d’autre ont également observé la marche dans les préfectures de Télimélé, Pita, Dalaba, Koundara, et Fria.

A Kindia, l’antenne régionale a renoncé à sa marche au profit de la procédure judiciaire en cours à l’encontre de son coordinateur.

En Haute Guinée, bastion du pouvoir, aucune manifestation n’a été signalée. Le même cas est annoncé en région forestière. Sauf qu’à Nzérékoré, l’antenne préfectorale qui projette une marche ce jeudi, n’a pas obtenu de suite favorable au niveau des autorités. Elle promet donc de braver cette interdiction de manifester.

A suivre…

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Mamou: Saliou Kégnèko, son fils Abdoul Sonoco dans la ferveur de la campagne pour la réélection d’Alpha Condé!

Très proche du président Alpha Condé, candidat à sa propre succession à la présidentielle du ...