Home / Actualité / Politique / Guinée : le parti ADC-BOC d’Ibrahima Sory Diallo chavire, ses lieutenants jettent l’éponge (Déclaration)

Guinée : le parti ADC-BOC d’Ibrahima Sory Diallo chavire, ses lieutenants jettent l’éponge (Déclaration)

En conférence de presse ce jeudi 01 Avril 2021, à la maison commune des journalistes, sise à Kipé, plusieurs lieutenants de l’opposant Ibrahima Sory Diallo ont décidé de jeter l’éponge au sein du navire Alternance Démocratique pour le Changement-Bloc de l’Opposition Constructive (ADC-BOC).

Ce sont en tout 5 gros bonnets de ce petit parti d’opposition, ayant pris part aux dernières consultations électorales dont les élections législatives couplées du référendum controversé du 22 mars dernier.

Dans leur déclaration, ils dénoncent des incohérences liées à l’administration et au fonctionnement de leur formation politique. Pas que ça ! Merci de lire ci-dessous leur déclaration…

Suite aux incohérences liées à l’Administration et au Fonctionnement du Parti Alternance Démocratique pour le Changement-Bloc de l’Opposition Constructive (ADC-BOC) depuis le 22 Mars 2020, les Cadres issus du bureau Politique National (BPN), les fédérations nationales, les Sections et les Comités de Bases du Parti à travers les 4 régions naturelles décident conformément au Statut et Règlement Intérieur dudit Parti :

Vu le manque de la tenue du congrès national au sein du parti depuis sa création le 03 janvier 2010, prévu par l’Article 11 du Statut ;

Vu la violation flagrante des droits d’être informé des décisions et activités du Parti prévu par l’Article 16 du Statut ;

Vu la prise des décisions unilatérales du président sans consultation à la base qui viole l’Article 17 du présent statut ;

Vu la mauvaise gestion financière des ressources du parti par le président qui viole l’Article 23 du Statut et règlement intérieur ;

Vu le non-respect du contenu de l’Article 21 qui dispose que le président doit maintenir la ligne politique en passant par la consultation à la base ;

Vu la non prise en considération des orientations du BPN prévu par l’Article 21 du Règlement Intérieur ;

Vu la violation du droit des libertés d’expression à l’endroit de tous les cadres du Parti par le président qui remet en cause non seulement la crédibilité du parti mais aussi et surtout celle des décisions imposées prévu par l’Article 75 du Règlement Intérieur dudit Parti.

Vu l’acharnement du président contre les institutions républicaines légalement reconnue à l’occurrence le chef de file de l’Opposition ;

Au regard de tout ce qui précède et vu les violations flagrantes des dispositions statutaires par le président, les cadres du bureau politique national élargie a toutes les structures : Bureau des femmes, bureau de la jeunesse, les fédérations, les sections et les comités de base du parti réitèrent à la classe politique guinéenne dans le cadre de promouvoir la bonne gouvernance et de consolider les acquis démocratiques, démissionnent au sein de cette formation politique.

Dans un avenir proche, nous donnerons notre position définitive devant la communauté nationale et internationale.

Les Signataires

1-Mohamed Kouramodou CAMARA     Secrétaire Général

2-Ousmane  CONDE                              Secrétaire Administratif

3-Moussa CONTE                                 Conseiller Juridique

4-Mme Aissatou DIALLO                      Présidente des Femmes

5-Souleymane SOW                              Secrétaire Général de la Jeunesse

Ceci pourrait vous interesser

AS Kaloum : Salifou Camara Super V nommé secrétaire général

L’AS Kaloum a trouvé le remplaçant d’Elhadj Aboubacar Touré candidat à la présidence de la ...