Home / Santé / Hôpital régional de Kankan : le chef de la maternité suspendu après la mort d’une femme enceinte par manque d’assistance

Hôpital régional de Kankan : le chef de la maternité suspendu après la mort d’une femme enceinte par manque d’assistance

Une femme enceinte, âgée d’une vingtaine d’années est décédée hier dimanche 16 mai 2021, à l’hôpital régional de Kankan, suite à une complication de la grossesse. La famille de la victime parle d’un manque d’assistance de la part des agents de la maternité et annonce une plainte contre les responsables dudit hôpital pour ‘’non-assistance à une personne en danger’’, informent nos confrères de l’AFP.

Selon l’Agence guinéenne de presse, dans la ville de Kankan, plusieurs citoyens s’interrogent sur les circonstances de son décès. Son mari, Souleymane Camara, garde forestier, a indiqué qu’une sage-femme qui était en poste lui aurait demandé de payer une somme de 700.000 francs avant toute intervention.

« La nuit de la fête (jeudi, 13 mai), ma femme a eu des malaises. Elle était enceinte de trois (3) mois. Nous sommes rendus à l’hôpital pour faire l’échographie. Le premier jour, les médecins ont prescrit les médicaments. Le lendemain vendredi on a fait la deuxième échographie, ils ont dit que le bébé n’avait pas de problème. Donc, madame a continué de prendre les produits, mais la douleur persistait. Le samedi on a fait une autre échographie et on nous a dit que le bébé est décédé dans le ventre.

Pour évacuer le reste du fœtus, j’ai demandé à la sage-femme de faire le travail. En réponse elle me dit de payer 700.000 francs guinéens. Comme je n’avais pas cette somme sur moi, elle nous a abandonnés. De 23 heures à 4 heures du matin, ma femme ne faisait que souffrir et elle a rendu l’âme à 5 heures », a expliqué le mari de la défunte, dans les propos rapportés par l’AGP.

Nos confrères rapportent que le responsable de la maternité de Kankan Dr Souaré a nié les faits. Il parle d’un ‘’manque de compréhension’’ entre ses agents et la famille de la victime.

Aux dernières nouvelles, précise l’AGP, le chef du service de la maternité et une sage-femme ont été suspendus de leurs postes et mis à la disposition de la police pour des fins d’enquêtes.

Reveilguinee.info avec AGP

Ceci pourrait vous interesser

Paris : Sidya Touré échange avec Eddie Komboigo, chef de file Burkinabé

L’opposant Sidya Touré poursuit sa mission à Paris. Ce samedi 12 juin 2021, dans la capitale ...