Home / International / Afrique / IIBK rejette le schéma de la CEDEAO : « Je ne retournerai pas aux affaires, même pas pour une seconde… »

IIBK rejette le schéma de la CEDEAO : « Je ne retournerai pas aux affaires, même pas pour une seconde… »

Il l’a dit ce matin au Médiateur de la CEDEAO Goodkuck Jonathan qui a pu lui rendre visite au Camp Soundjata de Kati où lui et son PM Boubou Cissé sont en résidence surveillée.

Il s’est adressé au médiateur de la CEDEAO en ces termes :

« Je suis sensible à l’attention que mes pairs n’ont cessé de porter à mon pays depuis quelques temps. Sans rentrer dans les détails du coup de force militaire, j’ai toujours dit qu’on est président, on n’est jamais un bon président, car la voix des peuples porte plus loin que nos capacités d’actions.

Il ne reste qu’a un Chef d’Etat l’honneur et la dignité, ma décision est donc prise en toute conscience et liberté : je renonce à mes fonctions. Que nul ne fasse violence sur le peuple malien afin de satisfaire des ambitions autres que les actes clairement posés par mes soins.

Je ne retournerai pas aux affaires, même pas pour une seconde. Toutefois, je vous suis reconnaissant, je vous remercie. »

En clair, IBK cherche un pays où se soigner et demande la libération de ses propres détenus à Kati. Il dit être le seul responsable devant l’histoire de ce qu’on reproche mais rejette la responsabilité des tueries des 10, 11 et 12 juillet 2020. Il dit que ça n’a jamais été son intention et qu’il n’est pas coupable devant l’histoire.

C’est dire que le plan de la CEDEAO qui fait rêver certains partisans huileux de l’ancien Président pour son retour aux affaires est une peine perdue car IBK se sent soulager d’un lourd fardeau surtout que sa santé est précaire depuis quelques mois. Voilà pourquoi, la CEDEAO suggère à la junte de lui trouver un lieu de traitement.

Avec Malijet

Ceci pourrait vous interesser

Le Prix RFI Théâtre 2020 décerné au Guinéen Souleymane Bah pour «La Cargaison»

« Je suis arrivé à l’écriture théâtrale par effraction. » L’auteur et metteur en scène Souleymane Bah, ...