Home / Actualité / Politique / [Interview] Dr Saliou Bella parle : « pourquoi nous avons choisi le Pr Alpha Condé… »

[Interview] Dr Saliou Bella parle : « pourquoi nous avons choisi le Pr Alpha Condé… »

Allié inconditionnel du RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir en Guinée depuis 2010), le député Dr Saliou Bella Diallo, président de la Commission Fonction publique, Emploi, Affaires Sociales et Affaires Religieuses à l’Assemblée nationale, ancien ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle sous le règne du CNDD, vient de se prononcer sur le choix porté sur le président Alpha Condé pour briguer un troisième mandat à la tête de la Guinée.

Dans cette interview accordée à un journaliste de Reveilguinee.info, le président de la Coalition des Acteurs de la Mouvance Présidentielle (CAMP), par ailleurs leaders du parti AFI, aussi membre fondateur de la CODECC, revient sur les raisons qui ont motivé leur choix, mais aussi sur le dialogue politique déjà annoncée avec les opposants au président Alpha Condé. A Cœur ouvert, Dr Saliou Bella Diallo croit dur comme fer, que l’actuel locataire du Palais Sékhoutouréya a plutôt un bilan positif à la tête de la Guinée durant ses 10 ans de  Gouvernance. Bonne lecture !

REVEILGUINE.INFO: Bonsoir Docteur. Merci de nous accorder cette interview. D’abord, comment se porte la CAMP?

DR SALIOU BELA DIALLO : La Coalition des Acteurs de la Mouvance présidentielle se porte très bien ! Je suis le Président, membre fondateur. Elle a, à sa tête et toujours à sa tête, Dr Saliou Bella Diallo. Actuellement, on est au-delà de 50 partis bien engagés pour soutenir le président de la République, le Pr Alpha Condé. Le soutenir au niveau de la sa politique, au niveau de son programme de développement économique et socioculturel de la Guinée, au niveau de son bilan, mais particulièrement le soutenir actuellement au niveau de sa candidature aux élections présidentielles du 18 octobre 2020. Nous sommes entrain de prendre toutes les dispositions qui s’imposent de par la restructuration de la CAMP, de par l’installation réellement des démembrements au niveau régional, préfectoral et sous-préfectoral, de par aussi la mobilisation de moyens de toute issue honorable utile afin d’être en mesure de soutenir efficacement avec optimisme pour assurer la victoire du président à travers la CODECC que vous connaissez issue de la CODENOC à la victoire inéluctable dès le premier tour de l’élection présidentielle par un coup KO du président de la République, le Pr Alpha Condé.

Justement, vous êtes un allié du parti au pouvoir. Par ailleurs leader du parti AFIA mais aussi membre fondateur de la CODECC. Récemment, à l’issue d’une convention, vous avez désigné le président Alpha Condé pour être candidat à la prochaine présidentielle. Qu’est-ce qui motive votre démarche ?

(…) Les arguments sont nets. Le président accumule des termes de référence assez élogieux, convainquant et objectif, telle que une expérience de plus de 10 ans d’exercice, mais au-delà des 10 ans d’expérience et au-delà des 40 années au niveau de la vie politique de la Guinée. Après avoir mis en place une stratégie de développement de la Guinée, avec une gestion de bonne gouvernance, pour pouvoir atteindre une croissance de près de 10%, et lorsque certains aléas tels que Ebola était venu qu’il a pu maitriser rapidement, après aussi les dispositions qu’il est entrain de prendre face à cette pandémie qui sévit dans le monde après avoir mis en place une stratégie de développement de la Guinée au niveau énergétique et hydraulique, au niveau de la formation, de l’éducation et de la recherche, également au niveau du développement agricole, de l’élevage, aéroportuaire, le développement ferroviaire à travers le projet Simandou, qui va être le plus grand projet d’Afrique (…) au niveau de la coopération nationale et internationale, nous n’avons pas un rival au Pr Alpha Condé. Et donc, nous avons pensé étant donné que le RPG Arc-en-ciel le propose et étant donné que la nouvelle constitution que nous avons tous défendu le permet, sans équivoque, de le choisir, de le soutenir jusqu’à la victoire lors de cette Convention. Donc tous ses arguments, sans contradiction, sans antagonisme convergent sur une seule idée, sur l’objectivité que nous avons suivi, c’est l’homme tout court, du changement, l’homme du développement, l’homme de la victoire, que nous voulons ensemble, dès le 18 octobre annoncer sa victoire.

Vos opposants dénoncent le choix du président Alpha Condé pour un troisième mandat. Ils exigent d’ailleurs son retrait avant toute candidature qu’en dites-vous Dr?

Ce n’est pas étonnant, c’est la démocratie, eux aussi ils cherchent le pouvoir. Nous, nous considérons que la démocratie c’est la lutte et l’unité du contraire, c’est la finesse d’un antagonisme tout à fait connu, dans la civilisation. C’est vraiment une ouverture d’esprit, où la journée on se contredit et le soir on se salue ou on dine ensemble. Donc tout ce que nous ne souhaitons pas c’est la violence, c’est la casse. L’opposition peut proposer tous les slogans compatibles avec la démocratie, il n’y a pas aucun problème, mais la mouvance est libre de présenter ses candidats ou son candidat et l’opposition de même. Sur le terrain, la population doit choisir son président et ce qui constitue un devoir impérieux à  chacun de nous, c’est d’acclamer celui que le peuple va choisir, il n’y a aucun problème, nous attendons une concurrence civilisée tout au long de la campagne et du vote du 18 octobre prochain pour que nous nous retrouvions afin que nous puissions faire avancer la Guinée ensemble.

Pour plusieurs observateurs, la candidature du président Alpha Condé n’augure pas un lendemain meilleur pour la Guinée. Pensez-vous que cette élection avec Alpha Condé Candidat, se déroulera sans incidents ?

Le Pr Alpha Condé c’est l’homme du changement. Prenez tous les paramètres, à commencer par l’énergie, il a multiplié par 10 les réalisations. La capacité énergétique qu’il a mise en place, et il est au-delà de 5000 kilomètres de routes bitumées. Il est entrain de multiplier par X la production agricole, animale (sic). Donc, sans incident, nous ferons tout pour prévenir ces violences. C’est le devoir de l’Etat. Nous demanderons ainsi à l’Etat de prendre ses responsabilités pour pouvoir prévenir tous ses aléas.

La communauté internationale appelle au dialogue pour un scrutin inclusif. Récemment, les opposants ont manifesté leur désir d’aller à un dialogue avec vous. Quelle analyse faites-vous ?

Le Pr Alpha Condé a dit qu’on est toujours ouvert au dialogue. Nous ne repoussons pas un dialogue. Une fois qu’on est officiellement saisi par une demande quelconque, nous sommes souverains pour analyser et donner une réponse. Globalement, le Pr Alpha CONDE nous a instruits : Soyez ouverts, tendez la main à qui veut l’entendre, soyez à l’écoute à celui qui veut vous parlez. Le dialogue est un instrument important du développement, de la démocratie, et de la prévention de la violence. Nous sommes ouverts à cela, et à ce que je sache, nous n’avons pas encore changé de stratégie, je ne pense pas que nous n’allons changer. Mais ce que nous ne pouvons pas aussi accepter, c’est de nous divertir pour nous empêcher de faire ce qu’on doit faire face aux élections du 18 octobre. Puisque nous connaissons si on ne le fait pas, ce que ça peut entrainer comme conséquences immédiats. Nous ferons tout pour éviter de tomber dans le piège que l’opposition voudrait bien nous tendre.

A suivre…

Interview réalisée par Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Réunion de Dalein, Abé, Makalé et Cie: voici la déclaration qui a sanctionné la rencontre 

Le Collectif des candidats à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 s’est réuni le jeudi ...