Home / Actualité / Politique / Kassory Fofana à propos de la nouvelle constitution : « mon Gouvernement et moi disons oui »

Kassory Fofana à propos de la nouvelle constitution : « mon Gouvernement et moi disons oui »

C’est une annonce qui va encore faire couler des salives dans le pays. Le premier ministre guinéen vient de lever le coin du voile sur les intensions du gouvernement en faveur de la propagande sur la nouvelle constitution. Ibrahima Kassory Fofana qui était en conférence de presse ce mercredi 29 mai 2019, s’est exprimé au nom de son équipe sur la question de l’adoption d’une nouvelle constitution en Guinée.

Lors de conférence de presse, le chef du gouvernement s’est dit faveur à un référendum qui va aboutir à l’adoption d’une nouvelle constitution. Pour Kassory Fofana, d’énormes manquements s’y trouvent dans l’actuelle constitution. Il citera comme exemple de failles d’ailleurs, l’attachement de la Guinée au panafricanisme et le nombre d’institutions républicaines, mais aussi les prérogatives du Premier ministre.

« Je paraphrase Zogbélémou en disant qu’on ne peut pas défendre une constitution en la violant. Le débat en cour donne l’impression que les uns et les autres, violent la constitution. Elle garantit la libre opinion, et c’est dans la divergence qu’il va y avoir le consensus. Les constitutions changent au rythme des mutations sociales. C’est pourquoi on parle de 3è, 4èmeou de5èmerépublique », a déclaré le locataire du petit palais de la colombe devant la presse.

Selon l’actuel patron de la primature, son gouvernement soutient le projet de nouvelle constitution.

« J’ai posé la question au Gouvernement, en invitant chaque Ministre à se prononcer sur le oui ou le non sur la nécessité d’une nouvelle constitution. Le principe est unanime…Nous avons une constitution qui consacre une douzaine d’institutions, imaginez ce que cela engendre en terme de couts, une constitution qui fait renoncer à la Guinée à ses marques habituelles de panafricaniste. Oui ou non il est nécessaire de revenir là-dessus ? La question d’une nouvelle Constitution, je dis oui en tant que citoyen, en tant que gouvernant je dis oui. La démocratie c’est aussi le respect de l’opinion de l’autre », a ouvertement déclaré le PM, invitant l’opposition à privilégier le dialogue et à respecter le l’opinion des autres.

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : la junte poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins

La junte au pouvoir en Guinée poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins. ...