Home / Actualité / Libre Opinion / La transition au sein des partis politiques, un passage obligé (Par Keamou Bogola Haba)

La transition au sein des partis politiques, un passage obligé (Par Keamou Bogola Haba)

Dans son dernier rapport de mission, le NDI touche un autre mal de notre démocratie en demandant aux partis politiques guinéens de faire leurs propres travaux de maison (Home Works) pendant cette période de transition.

« Profitez de cette période de transition pour renforcer la démocratie interne au sein des partis, notamment en donnant la priorité à l’inclusion des femmes et des jeunes et en leur offrant des opportunités de leadership. », lit-on dans le dernier rapport de mission du NDI.

Mon avis sur la question n’a pas changé,

Je suis d’avis avec le NDI que c’est absolument un défi á relever pendant cette transition et même au-delà de la transition bien que les réformes au sein des partis politiques sont difficiles et rares car certains leaders ont fait de la politique un métier et leur unique source de revenus et de notoriété publique et des partis une propriété privée á un moment où les militants cotisent difficilement et pensent que c’est le leader qui doit tout payer y compris les frais de transport des militants qui viennent en réunion.

C’est pourquoi, les organisations politiques de notre pays doivent éviter le culte de personne en encourageant l’alternance interne, la promotion de la démocratie interne et de la diversité d’opinion, de culture, de religion, de genre, de langues et d’ethnie en interne. Pour y arriver, les militants et leaders politiques actuels doivent soutenir avec courage la croisade du CNRD contre l’impunité, le laxisme, le favoritisme, le népotisme et l’enrichissement illicite, les conflits d’intérêt qui ne favorisent pas l’alternance positive á la tête du pays et des partis politiques car seuls les anciens premiers ministres, ministres, hauts cadres et opérateurs économiques proches des pouvoir d’hier et d’aujourd’hui bénéficiant de privilèges de l’Etat peuvent financer l’activité des partis politiques et trônent á vie á la tête des partis politiques comme c’est maintenant le cas au sein du RPG Arc en ciel qui vient comme ses concurrents de se « doter » d’un ancien premier ministre comme chef alors que l’ex Président et ses proches continuent d’accuser les anciens premiers ministres de tous les péchés d’Israël.

Les femmes, les jeunes et les travailleurs bon modèles qui devraient assurer les successions internes et l’alternance interne sont appauvris par le système.

C’est pourquoi, le gouvernement de la transition, le CNT, le CNRD ainsi que les partenaires techniques et financiers qui désirent réellement aider la démocratie guinéenne doivent absolument prendre à bras le corps cette question cruciale d’égalité de chance en politique lors des prochaines élections :

  1. En encadrant les cautions, les dépenses de campagne politique et leur origine licite par des lois et un contrôle strict.
  2. En donnant force á la morale, à l’éthique et á l’intégrité dans les critères de choix et de validation des candidats,
  3. En soutenant les autorités actuelles dans leur lutte contre les crimes économiques et de sang pour moraliser aussi l’environnement politique,
  4. En organisant des élections libres, transparentes surtout équitables dans un délai raisonnable.

UNAD, Notre Union, Notre Force

ANAD, Unir et Servir dans la diversité

Keamou Bogola HABA

UGDD/UNAD/ANAD

Ceci pourrait vous interesser

Ligue 1 Guicopres : La Fondation KPC pour l’Humanitaire signe une convention avec BECA Prod pour la diffusion du championnat guinéen

Ce vendredi 24 Novembre 2022, dans les locaux du stade Petit Sory de Nongo, s’est ...