Home / Actualité / Politique / Le ministre Oye Guilavogui veut restaurer une loi pour obliger tout citoyen qui veut se marier à planter un arbre

Le ministre Oye Guilavogui veut restaurer une loi pour obliger tout citoyen qui veut se marier à planter un arbre

En conférence de presse ce lundi 20 mai 2019 dans un hôtel chic de Conakry, le ministre d’Etat, de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Oyé Guillavogui a fait une annonce. Dans sa communication qui a duré environ deux heures, il a indiqué que l’environnement guinéen est menacé.

Dans le but de réhabiliter des écosystèmes altérés, le ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts envisage de réactualiser la loi Fria pour faire participer l’ensemble des guinéens à des actions de reboisement.

« Avant, il y avait ce qu’on appelait la loi Fria qui disait que pour se marier, il faut planter un arbre. Pour faire un baptême, il faut planter un arbre »,  a soutenu le ministre Oyé lors de sa conférence de presse.

Selon toujours le ministre, avant, même dans les quartiers les gens étaient sensibilisés pour planter des arbres. Sauf qu’il déplore le manque de suivi qui avait fragilisé la démarche.

« Si vous dites que pour se marier, il faut planter un arbre, il doit y avoir une procédure pour vérifier que l’intéressé a planté un arbre ou pas, a-t-il laissé entendre.

« Le mécanisme voudrait qu’en principe, si tu dois te marier, tu vas chez les agents des eaux et forêts, tu plantes un arbre, on te donne une attestation, un acte pour prouver à l’état civil que tu l’as fait. Mais tel n’était pas le cas. Les gens venaient à l’état civil dire et qu’ils ont planté un arbre avant de se marier » a-t-il déploré.

Le ministre estime que c’était une bonne loi, mais qui était mal élaborée. Sans donner de délai, le ministre Oyé Guillavogui promet : « Cette fois-ci, nous allons la réviser et la mettre à la disposition des conservateurs de la nature » a-t-il promis.

A suivre…

Madiou BAH

Ceci pourrait vous interesser

Guinée: ce que l’on sait de l’organigramme du CNRD

En Guinée, parmi les multiples questions qui restent en suspens depuis le coup d’État qui ...