Home / Actualité / Echos de nos régions / Législatives-référendum du 1er mars: les 3 sur 4 coordinations régionales prennent des décisions majeures.

Législatives-référendum du 1er mars: les 3 sur 4 coordinations régionales prennent des décisions majeures.

Alors que le parti au pouvoir poursuit ses campagnes électorales à l’intérieur du pays, les Coordinations régionales de la Guinée, du Foutah et de la Guinée forestière, se sont réunies de nouveau Samedi, à Tanènè pour évoquer la situation politique actuelle du pays.

Au cours de cette rencontre des décisions majeures ont été prises par Elhadj Ousmane Fatako Baldé, alias « Sans Loi », Elhadj Sékhouna Soumah et Cie. Les chefs coutumiers du pays, ont fait une déclaration dans laquelle, ils ont appelé au refus systématique de toute prolongation du second et dernier mandat du chef de l’Etat sortant qui se termine en décembre 2020.

« Nous disons et réaffirmons que le vote n’aura pas lieu en Moyenne Guinée, en Basse Guinée et en Guinée forestière. Nous invitons la haut Guinée à en faire de même. Nous invitons tous les guinéens, particulièrement les jeunes et les femmes à la résistance dans la paix face à cette mascarade généralisée », ont lancé les chefs coutumiers des trois coordinations régionales.

Cette annonce intervient dans une période de crise. L’opposition qui décide de ne pas participer aux élections promet aussi de les empêcher. Le ton monte donc d’un cran le pouvoir d’Alpha Condé ne compte en aucun cas lâcher prise, malgré tous les appels de la Communauté Internationale.

De leur côté, le kountigui de la basse Guinée et le président de la coordination haali poular et des Foubhés ont appelé le peuple de Guinée à une résistance et ne pas voter le 1er mars à venir.

Pourtant, dans plusieurs parties de la Guinée, les citoyens prennent activement part aux campagnes électorales en cours, qui doivent s’achèver le 28 février prochain. D’ailleurs, le chef de l’Etat effectue depuis quelques jours des tournées de sensibilisation sur la nécessité de doter la Guinée d’une Nouvelle Constitution. Après Faranah, Kissidougou, Siguiri, Kankan et Kouroussa, Alpha Condé est attendu ce dimanche 23 février 2020 dans la préfecture de Mamou.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : la junte poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins

La junte au pouvoir en Guinée poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins. ...