Home / Actualité / Libre Opinion / Mes modestes recommandations à Madame le Ministre de la Justice (Par Me Pépé Antoine Lama)

Mes modestes recommandations à Madame le Ministre de la Justice (Par Me Pépé Antoine Lama)

Dans un décret rendu public dans la soirée du 02 Novembre 2021, le Président de la transition, Colonel Mamady DOUMBOUYA, a porté son choix sur Maître Fatoumata Yarie SOUMAH pour diriger l’épineux ministère de la Justice et des droits de l’Homme.

Adressant mes vives félicitations à la nouvelle promue, je souhaite ardemment qu’elle réponde aux attentes du CNRD et du peuple de Guinée qui a tant souffert de sa Justice.

En effet, les régimes précédents nous ont légué une Justice terrorisée et caporalisée par le pouvoir politique. A cela s’ajoute le fléau de la corruption, les rivalités entre magistrats, les problèmes de qualification et de vieillissement de son personnel (beaucoup de magistrats ont dépassé la barre de 65 ans).

L’héritage est lourd et les attentes sont immenses. La matière judiciaire est vraiment complexe. Mais Madame SOUMAH peut bien réussir là où de grandes figures de la Justice n’ont pas fait grandes choses. Elle est indépendante, rigoureuse et compétente. Elle a aussi la chance d’être portée à la tête de ce département à un moment où le Chef de l’État a juré, devant le peuple de Guinée, de garantir l’indépendance de la Justice et faire d’elle « la boussole pour tous les citoyens.»

A la nouvelle promue, je fais humblement les recommandations suivantes pour une Justice indépendante et rassurante :

Être disposée à démissionner à tout moment pour retourner à son cabinet qui lui rapporte d’ailleurs plus que la fonction de Ministre ;

Résister à toutes sortes de pressions tendant à s’immiscer dans des procédures judiciaires et interdire systématiquement à tous les cadres de son Département d’en faire autant ;

Remplacer immédiatement tous les Magistrats de l’administration centrale du ministère qui, ces dernières années, terrorisent et harcèlent les magistrats qui gèrent des procédures concernant leurs protégés ou « clients »;

Envoyer à la retraite tous les magistrats âgés de 65 ans ;

Recruter pour l’année 2021 – 2022, cent (100) jeunes auditeurs de justice ;

Ouvrir à compétition, à travers des appels à candidatures, les postes de chefs de juridictions et de parquets ;

Organiser l’élection des nouveaux membres du Conseil Supérieur de la Magistrature ;

Renforcer les capacités du Conseil Supérieur de la Magistrature et respecter ses décisions ;

User raisonnablement de l’action disciplinaire devant le Conseil Supérieur de la Magistrature ;

Instruire les magistrats à documenter et remonter tous les cas d’interférence dans les procédures judiciaires;

Instituer un cadre permanent de concertation des acteurs de la Justice (Magistrats, Avocats, Notaires, Huissiers, Commissaires-priseurs, Officiers de police judiciaires) pour identifier les problèmes de la Justice et envisager des solutions.

Madame le Ministre, vous êtes une dame rigoureuse et professionnelle ; vous êtes la seconde dame à occuper la tête de ce Département depuis l’indépendance ; mettez toutes vos qualités en œuvre pour construire une Justice indépendante et respectable.

Ainsi, votre nom sera inscrit dans le livre d’or de notre histoire.

Maître Pépé Antoine LAMA

Avocat au Barreau de Guinée

Membre du Conseil de l’Ordre des Avocats

pepeantoine83@gmail.com

Ceci pourrait vous interesser

Lettre ouverte au Ministre de l’Habitat : « Rendez-nous, pardon, notre patrimoine historique ferroviaire »

Bonjour Votre Excellence, Je rends grâce à dieu pour votre nomination à la tête de ...