Home / Actualité / Economie / Ministère de l’élevage : où en sommes-nous avec la procédure de recrutement des 1.200 fonctionnaires ?

Ministère de l’élevage : où en sommes-nous avec la procédure de recrutement des 1.200 fonctionnaires ?

Quel est l’état d’avancement du dossier relatif au recrutement de 1.200 agents dans les effectifs de la fonction publique dans le secteur de l’Elevage ? Alors qu’en Avril 2019, le ministre de l’Elevage et de la Protection animale, Roger Patrick Millimouno l’a annoncé lors d’une des sessions du conseil des ministres, l’affaire semble ralentie par la crise sanitaire qui sévit en Guinée depuis plusieurs mois maintenant. C’est du moins l’argument du Secrétaire Général du département concerné.

Le 11 Avril 2019, le ministre Roger Patrick Millimouno avait obtenu le soutien du président Alpha Condé et ses pairs du Gouvernement dirigé par Ibrahima Kassory Fofana. Avec pour argument le vieillissement du personnel de son secteur, il exposera ensuite au cours de ce conseil des ministres, que le dernier recrutement des cadres de son département date de l’année 1990. Alors que tous les ans, dira-t-il d’ailleurs, des dizaines de fonctionnaires de son département font valoir leurs droits à la retraite.

Un (1) an quatre (4) mois après, alors que les lignes n’ont toujours pas bougé, Reveilguinee.info a cherché à savoir. Nous avons interrogé pour vous le secrétaire général dudit département. Selon Elhadj Mamady Condé, le blocage est dû en grande partie par le fait que la crise sanitaire (Covid-19) sévit dans le pays.

« (…) Actuellement on ne peut pas se réunir. Rien que les élèves et les étudiants ont perdu presque l’année. Pour recruter, on ne recrute pas maintenant comme on veut dans l’administration, il faut faire un test. Donc, ils ont posé des candidatures, ils ont rempli toutes les fiches, on a tout transféré à la fonction publique. Nous sommes entrain d’attendre un moment propice vraiment pour pouvoir faire un concours. Parce qu’il faut faire un concours. Quand on est cinq (5), on ne peut pas prendre la maladie. Donc avec la Covid-19, on a tout mis en veilleuse pour le moment d’ici que nous voyions dans quelle mesure on peut organiser ce concours » a confié le deuxième responsable du département de l’Elevage et de la Protection animale.

Malgré l’arrêt de la procédure, le Secrétaire Général du département prévient que le processus de recrutement ne concerne pas tout le monde.

« Mais ce concours n’est pas pour tout le monde. C’est pour les vétérinaires, les techniciens et tout le reste. C’est-à-dire, des diplômés des départements de l’élevage ou à défaut, des expérimentés du secteur. Bref, des gens qui sont du corps. Parce qu’ils sont très nombreux, mais vieillissant aujourd’hui » ajoute Elhadj Mamay Condé.

Le secteur de l’Elevage est frappé par un vieillissement de son personnel. Ce vieillissement du personnel et l’insuffisance de ressources humaines impactent considérablement la mise en œuvre des programmes d’encadrement des éleveurs, de promotion de l’insémination artificielle, de surveillance et de lutte contre les maladies animales.

Dossier à suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Présidentielle en Guinée: une délégation de la Communauté internationale à Conakry

C’est une nouvelle qui va sans nul doute atténuer les tensions pré-électorales en Guinée. Une ...