Home / Actualité / Féguifoot / Neutralité de Bantama dans le congrès électif de la Féguifoot : Quand Siaka Barry se plante !

Neutralité de Bantama dans le congrès électif de la Féguifoot : Quand Siaka Barry se plante !

Le silence remarcable et impréssionnant du ministre d’Etat, Sanoussy Bantama Sow dans le congrès électif avorté de la Fédération guinéenne de Football, dû en grande partie à l’irresponsabilité des acteurs du Sport roi dans notre pays, est l’autre fait qui attire les attentions. Nombreux sont ceux qui trouvent salutaires la démarche neutrale jusque-là adoptée par Sanoussy Bantama Sow, dans l’élection du comité exécutif de l’instance dirigeante du football guinéen.

A la grande surprise, ce jeudi 20 mai 2021, c’est l’ancien ministre de la culture et des Sports, en l’occurrence Siaka Barry, qui a fourré son nez dans la crise qui mine la Féguifoot. L’ancien ministre d’Alpha Condé reconverti en opposant, après avoir été débarqué du Gouvernement en 2018, à l’arrivée de Kassory Fofana à la primature, a invité à cet effet son successeur au très stratégique département des Sports, de s’impliquer dans la résolution de la crise actuelle au sein de la Féguifoot.

Sauf que, pour moult observateurs, à l’allure où les différents protagonistes ont même refusé le compromis de Sékhoutouréya, n’ont pas accepté d’écouter le président Condé jusqu’à ce que s’en suive la suspension inédite de l’élection du COMEX de la Féguifoot par la FIFA, quelques heures seulement avant la tenue du congrès marqué par de nombreux rebondissements, la vigilance et l’attitude du ministre d’Etat, en charge des Sports, sont à saluer.

Avec sa position neutrale, Sanoussy Bantama Sow, qui connait tous les coins et recoins du monde sportif guinéen et y compris les statuts qui encadrent la Féguifoot -grâce à sa longévité au sommet du Sport en Guinée-, qui régissent les relations entre l’Etat et la Fédération guinéenne de football, a évité toute immixtion dans le processus électoral du COMEX. Ce qui, sans ambages, mérite d’être dit et rappeler de passage.

La sortie de l’ancien patron du département de la Culture et des Sports chez nos confrères de FIM FM ce jeudi, est donc une ratée puisque le concerné lui-même sait pertinemment la position à adopter dans une telle situation pour éviter au pays toute sorte de sanction venant de la FIFA ou de la CAF.

Taxée d’être proche d’un tel candidat ou d’un autre, le ministre Sanoussy Bantama Sow a prouvé aux yeux de l’opinion nationale et internationale qu’il n’est ni pour Paul, encore moins pour Pierre.

Interrogé par un journaliste de Reveilguinee.info sur le fondement de sa neutralité, le patron du comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations en 2025 n’a pas voulu commenter cette actualité, la plus brûlante du moment. Comme quoi, il observe et ne compte nullement afficher une position quelconque.

Pour sa part donc, il joue sa partition, aux acteurs du Football d’en faire autant !

Alpha Madiou BAH

Ceci pourrait vous interesser

Libération d’Alpha Condé, transition : Nana Akufo-Addo et Ouattara à Conakry…

Une délégation de haut niveau de la Communauté économique des États de d’Afrique de l’ouest, ...