Home / Actualité / Politique / Papa Koly parle : « les élections se tiendront le 18 octobre… »

Papa Koly parle : « les élections se tiendront le 18 octobre… »

Le ministre d’Etat, en charge de l’Hydraulique et de l’Assainissement qui s’entretient avec des journalistes en ce moment même au siège de son département a été catégorique par rapport au respect de la date du 18 octobre 2020. Le leader du parti du GRUP, membre de la CODECC, dit à qui veut l’entendre que le premier tour de l’élection présidentielle se tiendra à bonne date.

« La date des élections est constitutionnelle. Les dates ne se fixent pas au hasard. Il faudrait que ça soit dans un cas de force majeure et que cela soit prouvé pour que de commun accord avec tous les acteurs qui prennent part se concertent et se disent qu’on peut reporter. Jusqu’à maintenant, nous nous disons que nous irons à ces élections à la date du 18 octobre » a déclaré Elhadj Papa Kourouma, interrogé par un journaliste de Reveilguinee.info.

A ceux qui critiquent l’état actuel du fichier électoral, cet allié incontournable du parti au pouvoir assure que la Guinée regorge d’un fichier convenable, propre pouvant aboutir à une élection dans la transparence.

« Cette histoire de fichier électoral a été réglée. On avait eu un problème lors des élections couplées, on était obligé de mettre à part plus de deux millions d’électeurs qui n’avaient pas d’informations propres (…) A la date d’aujourd’hui, je pense que toutes les opérations sont terminées. Et je crois que nous avons un fichier propre qui puisse nous amener aux élections » tente-t-il de rassurer.

S’exprimant sur le bilan du président Alpha Condé courant ses dix années de gestion à la tête du pays, le ministre d’Etat, assure, que eu égard tous les financements obtenus pour développer la Guinée, il est impératif d’accorder une troisième chance à leur candidat.

Nous y reviendrons

Alpha Madiou BAH

Ceci pourrait vous interesser

[Tribune] Analyse de la lettre de Macron à Alpha Condé (Par Aliou Bah)

À travers sa lettre, le Président Emmanuel Macron semble avoir simplement pris acte d’une situation ...