Home / Actualité / Echos de nos régions / Parlement guinéen : Makanera Kaké prend la tête de la commission communication et NTIC

Parlement guinéen : Makanera Kaké prend la tête de la commission communication et NTIC

Ancien ministre de la communication et de l’information d’Alpha Condé, Alhousseine Makanera Kaké va diriger la commission communication et des Nouvelles Technologies de l’information et de la communication à l’Assemblée Nationale courant les cinq prochaines années, a appris Reveilguinee.info.

L’annonce est tombée ce jeudi 21 mai 2020, à l’hémicycle, au cours d’une plénière des députés contestés par l’opposition et le FNDC. Cette plénière de la Neuvième législature, portait sur la validation des commissions permanentes et de la commission spéciale constituées issues des négociations entre les groupes parlementaires.

Sur la longue liste, Alhousseine Makanera Kaké est porté à la tête de la commission Communication et des NTIC du parlement guinéen, alors que l’honorable Mamady Kandé dirigera la commission des Lois. Les députés Togba Traoré, Mamadou Habib Baldé, Djéné Saran Camara, tous du parti au pouvoir, dirigeront respectivement les commissions Economie et Finance, Affaires étrangères et guinéen de l’étranger et Défense et sécurité.

Quant aux autres commissions Environnement, pêche et développement durable, Education, Fonction Publique, Affaires sociales et Affaires Religieuses, Mines et industrie, Aménagement du Territoire, Energie et Transport, Commerce, Hôtellerie et Artisanat, Santé, Jeunesse Sport et Culture, elles seront respectivement pilotées par Mohamed Dorval Doumbouya, Koureissy Condé, Dr Saliou Bella Diallo, Eva Cross, Lounceny Camatra, Cheik Fanta Mady Camara, Madamae Yansané Bintou Touré.

Makanera Kaké ou le promoteur de la modification de la Loi L002 ?

Il a marqué autrement les esprits courant ses dernières années dans la vie politique nationale. Transhumant, après son poste de ministre de la communication, il rejoint l’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo. De là-bas, retour à la case de départ, dans les rouages du pouvoir, pour défendre bec et ongle l’idée de l’adoption d’une nouvelle constitution en Guinée, via un référendum, couplées des législatives du 22 mars dernier.

A cause de ses positions jugées peu orthodoxes dans les médias, l’homme fini par devenir une personnalité controverse dans la presse guinéenne. Acculé, il s’en prenait souvent à cette dernière comme bon lui semble dans ces interventions. Makanera Kaké est bel et bien ce promoteur de la modification de la Loi L002 portant liberté et fonctionnement de la presse en République de Guinée, qui dépénalise les délits de presse, à qui, la commission de la Communication de l’Assemblée nationale est désormais confiée.

A suivre…

Focus Reveilguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Dernière minute: l’épouse de Cellou Dalein bloquée à l’aéroport de Gbéssia, Hadja Halimatou rebrousse chemin…

C’est une information qui vient de nous parvenir! Hadja Halimatou Dalein Diallo, a été empêchée ...