Home / Actualité / Politique / Présidentielle du 18 octobre : 7 candidats s’engagent, les poids lourds de l’opposition trainent le pas !

Présidentielle du 18 octobre : 7 candidats s’engagent, les poids lourds de l’opposition trainent le pas !

Il ne reste que trois jours pour boucler la procédure de dépôt des dossiers de candidature pour la présidentielle du 18 octobre prochain. A date, seuls 7 candidats se sont officiellement engagés auprès du greffe de la cour constitutionnelle. Qui sont-ils ?

Il s’agit d’Ibrahim Abé Sylla de la NGR, de Me Abdoul Kabèlè Camara du RGD, de Dr Makalé Camara du FRAN, de Dr Ousmane Doré du MND, de Dr Ousmane Kaba du parti PADES, de Dr Makalé  Traoré du PACT, mais aussi du Pr Alpha Condé du RPG Arc-en-ciel (candidat à sa propre succession pour un troisième mandat).

Sans compter sur Lansana Kouyaté du PEDN qui a officiellement déclaré qu’il n’ira à ce scrutin qu’il qualifie de mascarade en cours, les opposants Cellou Dalein Diallo de l’UFDG et Sidya Touré de l’UFR eux, gardent toujours un silence quant à leur participation ou non à cette joute électorale majeure.

Pour le moment, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’à l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), principal force politique d’opposition, les lignes semblent bouger. Si toutes les structures du parti approuvent la candidature de Cellou Dalein Diallo, nombreux sont ses militants qui désapprouvent la démarche. Le statuquo est là, et le parti doit vite se décider.

L’autre gros problème auquel est confronté le parti, c’est le jugement de l’opinion, surtout du FNDC, front opposé à la candidature du président Alpha Condé, auquel appartient l’UFDG. D’ailleurs des voix se lèvent du jour au lendemain pour se faire entendre au sein de cette entité.

A l’UFR, aucune consultation n’a été annoncée. Le parti maintient toujours sa position. Et attend apparemment la décision de l’UFDG pour définir sa ligne de conduite. La troisième force politique de la Guinée reste ambiguë sur sa participation. Pourtant, le temps presse.

La présidentielle du 18 octobre 2020 nous réserve assez de surprises.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Mamou: Saliou Kégnèko, son fils Abdoul Sonoco dans la ferveur de la campagne pour la réélection d’Alpha Condé!

Très proche du président Alpha Condé, candidat à sa propre succession à la présidentielle du ...