Home / Société Civile / Présidentielle en Guinée : les défis sont nombreux et complexes (Dr Dansa Kourouma)

Présidentielle en Guinée : les défis sont nombreux et complexes (Dr Dansa Kourouma)

L’élection présidentielle en Guinée est annoncée pour le 18 octobre 2020, contexte très tendu mais les défis sont nombreux et aussi complexes :

  1. L’intégrité du processus:

La neutralité, l’indépendance, et le professionnalisme de la CENI à pouvoir assurer la transparence des opérations et surtout le niveau d’information des électeurs sont essentiels pour un scrutin apaisé et crédible.

Pour l’instant la CENI rassure, la dynamique interne est positive et l’accompagnement des Exoerts de la CEDEAO est aussi rassurant.

  1. La qualité du fichier: qui doit être exhaustif, débarrasser de doublons et mineurs est un facteur clé sans lequel il n’ya pas d’équité. A ce jour le processus de dédoublonnage se poursuit et l’extirpation des mineurs.
  1. Les garanties de sécurité du processus à la fois pour les partis, leurs leaders et responsables ainsi que les agents électoraux sur l’ensemble du territoire guinéen. Ceci doit aussi concerné l’administration, qui doit rester impartial et s’interdire toutes formes d’injonctions dans le processus électoral.
  1. La participation des poids lourds de l’opposition est fondamentale et doit être un objectif pressant de la CENI et de l’Etat. Mais cette participation est plus bénéfique que néfaste :

– car le boycott n’a pas d’impact sur un parti politique, même si c’est un argument important de pression politique contre le pouvoir.

– c’est aussi de la responsabilité politique et citoyenne, car les seules voies qui comptent en matière d’alternance c’est par les urnes.

  1. Au contraire tout dialogue qui doit être envisagé doit se faire autour du fichier et autres éléments de l’intégrité électorale.

En résumé il s’agit de garantir les conditions pacifiques et démocratiques d’une alternance ou d’une continuité consenties librement par les citoyens.

Dans ce cas la société civile neutre et indépendante doit se mobiliser pour garantir: une participation effective et responsable des citoyens à travers l’éducation civique et électorale et une surveillance impartiale des opérations.

  1. Sur le déroulement des opérations de la Ceni en prélude du scrutin du 18 octobre prochain (Révision exceptionnelle du fichier électoral..)

C’est de finaliser la complétude du fichier en permettant l’inscription des nouveaux majeurs, corriger et intégrer dans la base les 2400,000 indûment inscrit, corriger les doublons et extirper les mineurs mais surtout consolider le fichier.

  1. L’apport de la CEDEAO et la communauté internationale, pour un scrutin crédible et apaisé en 2020?

⁃ Garantir les conditions d’un scrutin équitable, juste, transparent et inclusif par l’application des dispositions du protocole de la bonne gouvernance et surtout les recommandations des experts techniques commis à cet effet;

⁃ Envoie d’observateurs pour veiller au respect des conditions d’un scrutin juste et équitable;

⁃ Promouvoir le dialogue et la surveillance du respect des droits humains et des libertés démocratiques.

⁃ Faire respecter le verdict des urnes.

Dr Dansa Kourouma

Président du CNOSCG

Ceci pourrait vous interesser

BAC session 2020: Les résultats attendus ce vendredi

Longtemps attendus, les résultats de Baccalauréat unique Session 2020 seront disponibles ce vendredi 25 septembre ...