Home / Actualité / Ebola en Guinée / Résurgence d’Ebola/Dansa Kourouma à N’zérékoré :  »nous devons être en première ligne pour… »

Résurgence d’Ebola/Dansa Kourouma à N’zérékoré :  »nous devons être en première ligne pour… »

Le retour d’Ebola en Guinée plus précisément en région forestière dans la sous-préfecture de Gouecké, fait réagir la société civile guinéenne. En déplacement à N’zérékoré, dans le cadre d’une mission de sensibilisation, le président du conseil national des organisations de la société civile guinéenne (CNOSCG), Dr Dansa Kourouma compte prendre de l’avant avec son équipe implantée à travers le pays, avant qu’il ne soit trop tard.

« Ma présence à N’zérékoré, c’est pour mobiliser les acteurs de la société civile de la région pour qu’il puisse s’engager dans le cadre de la riposte contre cette maladie [Ebola] dont ont connait les impacts dans la région. Donc c’est une rencontre d’information, de mobilisation des acteurs de la société civile mais aussi, de coordination des interventions au niveau régional, pour que nous soyons unis autour d’une stratégie et d’une plateforme Commune pour être plus efficace dans la riposte », explique Dr Dansa Kourouma.

Poursuivant, le président du CNOSCG a rassuré la population de la région forestière sur l’existence réelle de cette maladie mortelle, tout en évoquant quelques avantages pour éradiquer ce virus.

« C’est assuré la population en temps que société civile que la menace qui est évoquée est belle et bien réel. Que chacun doit prendre conscience pour éviter surtout la panique. L’avantage qu’on a sur cette maladie nous là connaissons déjà, et nous avons expérimenté des modes de riposte communautaire mais aussi il y a la possibilité d’accéder aux vaccins donc la menace n’est plus la même. Mais si ont ne s’organisent la maladie risque de se propager et finalement nos expériences seront insuffisantes donc pour moi la meilleure façon c’est de rassurer la population et de les en convaincre sur l’existence de la maladie et pour que chacun a ce qui lui concerne se mobilise pour barrer la route à la maladie, en barrant la route aux rumeurs et empêché la réticence », dira l’activiste de la société civile guinéenne.

Le numéro un du CNOSCG, a aussi crédibilisé l’information de l’agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) et appelé les habitants à respecter les barrières édictées par les autorités compétentes.

« Pour dire aussi à la population de la région forestière que les informations données par l’ANSS sont réelles, ça été prouvé et chacun doit en prendre conscience. Je leur demande que de ne pas paniquer mais que chacun coopère, qu’on puisse trouver les contacts et que chacun adhère aux mesures qui seront édictées par les autorités compétentes pour pouvoir limiter la maladie », a interpellé l’activiste de la société civile.

Selon les dernières statistiques de l’ANSS, ces derniers jours, 5 cas décès, 9 cas confirmés et 165 contacts ont été enregistrés dans la préfecture de N’zérékoré depuis la réapparition du virus Ebola en région forestière.

 

Souleymane CONDE

Correspondant Régional de Reveilguinee.info à N’zérékoré

Ceci pourrait vous interesser

Bienvenue à l’Académie de football – KPC

L’Académie de Football – KPC a ouvert ses portes le 20 septembre 2021 à 24 ...