Home / Actualité / Echos de nos régions / Santé : plusieurs structures sanitaires bénéficient d’un don d’équipements et de matériels estimé à plus de 800 mille dollars

Santé : plusieurs structures sanitaires bénéficient d’un don d’équipements et de matériels estimé à plus de 800 mille dollars

Ce sont en tout Six (6) structures sanitaires du pays qui ont bénéficié d’un important don d’équipements et de matériels ce vendredi 27 décembre 2019, à Kaloum. Il s’agit de l’hôpital national Ignace Deen, du centre de santé de Koule Wondi, du centre médical de Ratoma, ceux de Dixinn, de Khorira, et celui de Yorokoguia (Dubréka). L’initiative est du projet Stop Palu+, sur financement du Gouvernement Américain, à travers l’USAID. Le coût total de ce gigantesque geste s’élève à plus de 800 mille dollars US. La cérémonie de remise a été présidée dans la matinée par le nouveau ministre de la Santé, le Colonel Rémy Lama, a constaté sur place un journaliste de Globalguinee.info.

C’est une suite logique de l’enquête exécutée sur les nécessités des unités sanitaires en Avril 2019, à Conakry et à Dubréka, par une ONG américaine (RTI international, leader dans le projet Stop palu+), qui est financé par le Gouvernement Américain. Après le travail abattu sur le terrain, six (6) structures sanitaires ont été retenues, notamment, l’hôpital national Ignace Deen, les centres de santé de Koulé Wondi, CMC Ratoma, ceux de Dixinn, centre de Santé de Khorira, et celui de Yorokoguia, dans la préfecture de Dubréka.

« Le don de ses équipements et matériels hospitaliers dans ses institutions, s’engage dans l’assistance du Gouvernement américain des Etats-Unis pour l’atteinte des objectifs du Gouvernement guinéen pour PNDS, notamment le renforcement des services de santé en Guinée », a déclaré Izetta Minko-Moreau, qui est la Directrice Pays par intérim de l’USAID.

Le coût total de ce don est estimé à plus de 800 mille dollars US. Il est constitué de matériels de Laboratoire chirurgical, des équipements de Génécologie et obstétrique, ainsi que pour les consultations ambulatoires, mais aussi pour les urgences. Selon la cheffe de projet Stop Palu +, depuis 2011, RTI avec le financement de l’initiative présidentielle américaine de lutte contre le paludisme, œuvre au côté du ministère de la santé, ce, pour lutter contre cette maladie en Guinée.

« Il est important de pouvoir diagnostiquer, traiter efficacement et précocement tous les cas de paludisme conformément aux directives nationales. Ces trois (3) conteneurs d’équipements et de matériels médicaux qui sont offerts aujourd’hui, je suis sûr, contribueront à l’amélioration de la qualité des services de soin dans les formations bénéficiaires », confie Madame Thiam Docteur Aïssata Fofana.

Ces équipements et matériels ont été identifiés à la suite d’une évaluation des besoins faites par une consultante internationale dans chacune des structures bénéficiaires, selon la patronne du Projet Stop Palu +. Ils répondent donc aux besoins exprimés par les agents de santé. S’exprimant au nom des différents bénéficiaires, le Directeur Général de l’Hôpital Ignace Deen, a dit toutes leurs satisfactions.

« Au nom des six (6) structures, je remercie chaleureusement les donateurs, qui ne ce cessent d’accompagner le Ministère de la Santé dans l’amélioration de la qualité des services à travers des activités de formations, de supervision, de coaching et de don d’équipements », s’est réjoui Dr Mohamed Awada.

Cette cérémonie de remise de don a été présidée par le nouveau ministre de la Santé, Colonel Rémy Lama. Dans son discours de circonstance, ce dernier a indiqué que ces équipements et matériels ont été identifiés après une visite d’évaluation des besoins dans chacune des structures bénéficiaires. Il laissera ensuite entendre que ce don permettra de qualifier le travail des agents de santé.

« Ces équipements et matériels qui font l’objet de don ce matin, ont été identifiés après une visite d’évaluation des besoins dans chacune des structures bénéficiaires. Ce qui veut dire, qu’ils veulent combler ici un besoin et qualifier le travail des agents de santé » a magnifié le chef du département de la Santé et de l’Hygiène publique.

Ce geste des partenaires techniques et financiers de la Guinée, vise à en croire le ministre de la Santé, à améliorer les conditions de travail du personnel sanitaire. Le Colonel Rémy Lama a aussi ajouté que son département veillera au bon usage de ces équipements et matériels.

Le reste du reportage en images…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Quand le FNDC, joue avec le peuple !

Le FNDC ou ce qu’il en reste, puisqu’il ne semble pas se rendre compte qu’il ...