Home / Actualité / Politique / [Tribune] FNDC :Je dis haut ce que d’autres murmurent tout bas ( par Moussa Moïse Keita )

[Tribune] FNDC :Je dis haut ce que d’autres murmurent tout bas ( par Moussa Moïse Keita )

Je m’adresse aux membres du FNDC mais particulièrement à ceux-là qui ont séjourné à l’hôtel 5 étoiles de Coronthie. Notamment Sékou Koundouno, un ami, un frère. Elie Kamano (Thioppeh mic ce nom est entre nous), un grand frère qui ne date pas d’aujourd’hui. Alpha Soumah alias Bill de Sam, ‘’ Je t’en pris mon frère black écoute bien ce que je dis’’ (Album Sogolon) que je kiff encore sans modération. Ibrahima Diallo, dont la sagesse me perturbe dès fois j’avoue et surtout le respect religieux que j’ai pour sa femme Asmaou bantignel. Abdourahamane Sanoh, homme de conviction apparemment. Bailo Barry, qui semble tenir toujours son destin en main et autres…

Je voudrais vous dire que vous avez entamé un travail que vous devriez terminer à mon avis. Le travail en question est bien celui que vous aviez fait dès après votre sorti de prison qui a consisté de passer saluer les medias.

Vous êtes passés dans certains médias en ignorant d’autres, je ne sais pas ce que vous voulez démontrer a travers cette démarche ? C’est quoi votre projet à la fin ??? Vous créez de la frustration gratuite chez certains, alors que chaque media, je dis bien chaque media a contribué de façon directe ou indirecte à votre libération et à la promotion de votre activité. Que ce soit par des reportages (radios ou télés) ou par un article de presse (En ligne ou papier). A mon avis, en lieu et place de passer saluer juste un échantillon de médias, vous auriez dû tout simplement organiser une conférence de presse en guise de remerciement à ces journalistes qui ont à base de rien reçu des coups, inhaler de lacrymogène, perdu de matériels et d’autre frôler la mort. (Même si ce métier est aussi avec ces risques).

A mon humble avis, en choisissant ainsi de faire par échantillonnage, vous même vous étiquetez ces médias comme étant vos canaux de communication personnels aux yeux de l’opinion même si tel n’est pas le cas. En plus, vous les diviser (Complexe de supériorité) alors qu’eux (médias) vous ont uni. Moi, ayant couvert toutes vos activités du 1er jour jusqu’à ces 6 actes de ce Mardi 10 Novembre (Foniké Mangué ne dira pas le contraire) avec les médias dans lesquels je travaille, je veux aussi ma part de considération et de respect. Parce que tous ces médias ont traité la même chose que moi sans parti pris avec responsabilité et professionnalisme. Si vous aviez que vous n’allier pas terminer un travail, pourquoi l’avoir commencé ?

Et je sais quelque part que vous n’allez pouvoir jamais sillonner la rédaction de tous ces medias, jamais, quelques soit votre volonté. Comme je l’ai dit ci-haut, une conférence de presse allait faire l’affaire. Comme en est ainsi, je veux ma part !!! Même si les autres choisissent de ne pas s’exprimer, je sais qu’ils partageront mon point de vue car c’est cela la vérité !!!

Wassalam !!!

Moussa Moïse Keita

Journaliste à la Radio Horizon FM

Ceci pourrait vous interesser

La CENI a violé la loi en publiant partiellement les résultats de la présidentielle du 18 octobre 2020 (Par Hamidou Barry)

Depuis le 20 octobre 2020, la CENI est en train de publier les résultats partiels issus de ...