Home / Actualité / Politique / Violences post-électorales en Guinée : Fatou Bensouda menace de poursuites quiconque commet, incite à des crimes

Violences post-électorales en Guinée : Fatou Bensouda menace de poursuites quiconque commet, incite à des crimes

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, a mis en garde vendredi les acteurs politiques en Guinée, en proie à des violences liées à l’élection présidentielle du 18 octobre dernier.

“Nous surveillons de près les développements sur le terrain, la violence doit cesser”, a écrit Mme Bensouda dans un tweet.

“Je tiens à rappeler que quiconque commet, ordonne, incite, encourage et contribue” à des crimes tels que définis par les statuts de la CPI, “peut être poursuivi par les tribunaux guinéens ou par la CPI”, a-t-elle ajouté.

Les tensions qui ont précédé le vote pendant des mois se sont intensifiées après la présidentielle. Conakry et d’autres villes sont en proie à des affrontements meurtriers entre jeunes supporteurs du principal candidat de l’opposition Cellou Dalein Diallo et forces de l’ordre, et aucune issue n’est en vue.

M. Diallo, challenger du chef de l’Etat sortant Alpha Condé qui s’est présenté pour un troisième mandat contesté, a exclu vendredi de reconnaître les résultats publiés par l’organe chargé des élections qui donnent M. Condé vainqueur, et s’est dit ouvert à une médiation internationale pour sortir des troubles qui agitent le pays.

Vendredi, cinq personnes, trois gendarmes, un soldat et un civil, ont encore été tuées dans un quartier de la périphérie de Conakry.

Avec Africanews

Ceci pourrait vous interesser

Incarcération de Foniké Mengué: plusieurs ONGs réclament la libération immédiate et sans condition de l’activiste

Depuis deux mois, Oumar Sylla, alias Foniké Menguè – membre du Front National pour la ...