Home / Actualité / Armée Guinéenne / 2è génération de la Réforme du secteur de sécurité : le ministre de la Défense s’entretient avec le Représentant du Pnud

2è génération de la Réforme du secteur de sécurité : le ministre de la Défense s’entretient avec le Représentant du Pnud

Alors que la première phase de la RSS arrive à terme avec un bilan élogieux salué par tous, le ministre d’Etat en charge de la Défense nationale s’active déjà pour poursuivre les réformes engagées par le président Alpha Condé depuis 2011. A cet effet, Dr. Mohamed Diané a présidé ce vendredi 7 mai une réunion technique avec la représentation du Pnud en Guinée pour discuter des modalités d’exécution de la nouvelle génération de la réforme des forces de sécurité et de défense tout en appelant à la mobilisation des ressources nécessaires à l’atteinte des différents objectifs.

L’objet de la rencontre de ce vendredi, a indiqué le ministre de la Défense, est d’échanger sur l’actualisation de la RSS  en fonction du contexte actuel, la prévision du budget et la stratégie de mobilisation de ses ressources conformément aux clauses de l’accord du 27 janvier 2021 entre le Programme des Nations-unies pour le développement et le ministère de la Défense nationale.

« Cette dynamique a pour objectif de renforcer les acquis des structures nationales en charge de la sécurité et de mettre la dimension humaine au centre des préoccupations de développement », précise Dr. Diané.

Pour le ministre de la Défense, le processus de la RSS 1 a permis d’obtenir deux  principaux résultats, à savoir la modernisation des structures de défense et de sécurité et la soumission de ces structures de défense et de sécurité à l’autorité civile légalement établie.

« Face à ces résultats, je réaffirme au nom du Président de la république, Chef de l’Etat et Chef suprême des Armées, l’engagement de la Guinée à consolider les acquis de la RSS 1 par diverses actions, notamment : le  renforcement du dialogue civilo-militaire, la prévention contre le terrorisme et l’extrémisme violent ; l’amélioration de la chaine pénale ; la modernisation de la police technique et scientifique ; l’intégration des innovations dans les missions des forces de défense et de sécurité ; le renforcement des capacités de la protection civile ; la prise en charge de toutes les phases des crises et catastrophes ainsi que la prise en compte de la dimension genre ».

Quant à la réforme de seconde génération, elle doit prendre en compte l’évaluation de son processus de mise en œuvre et la redynamisation des organes de pilotage.

Pour ce faire, le ministre de la Défense promet d’organiser des réunions d’impulsion avec  les ministres sectoriels, les Partenaires, les Organes de pilotage et en faire un compte rendu au chef de l’Etat pour la prise de décisions.

Une évaluation du processus se fera par des consultants recrutés en collaboration avec le PNUD.

« Au titre du renforcement des capacités opérationnelles des structures sécuritaires, la Guinée s’engage à assurer une meilleure mise en œuvre de toutes les activités prévues », a souligné Dr. Mohamed Diané.

Aux termes des financements prévus, le ministre de la Défense a fait savoir que le budget prévisionnel total du programme est estimé à près de 32 millions de dollars  répartis  sur une  période de quatre ans.

Eu égard à ce qui  précède et compte tenu de l’austérité budgétaire mondiale engendrée par la pandémie du Covid 19, le ministre de la Défense recommande la mobilisation très prochaine des partenaires par le PNUD autour du financement des activités de cette réforme de seconde génération dans notre pays en comblant les différents Gap pour permettre à la Guinée d’atteindre ses objectifs. Sans oublier la sensibilisation et la prise en compte de la perception des citoyens et des autres acteurs sur les résultats de la RSS afin de corriger les imperfections éventuelles. Dr. Mohamed Diané a également plaidé pour le paiement à terme de la contrepartie de la Guinée du budget de la RSS-2.

Toutes ces actions combinées, mises en œuvre et suivies par l’ensemble des intervenants auront sans nul doute des répercussions positives sur la RSS 2, indique le ministre de la Défense.

Dr. Mohamed Diané a profité de l’occasion pour remercier au nom du Président de la République, Chef de l’Etat et Chef Suprême des Armées, l’ensemble des partenaires et des Etats amis pour le soutien et l’accompagnement de qualité qu’ils ne cessent d’apporter à la Guinée pour la réussite et la finalisation de sa Réforme du Secteur de Sécurité.

Le Représentant-Résident du Pnud a salué pour sa part les énormes progrès réalisés au cours de la décennie écoulée par le gouvernement guinéen dans le cadre de l’audacieuse réforme du secteur de sécurité. Luc Joël Grégoire a promis de tout mettre en œuvre pour continuer à soutenir la Guinée dans son ambition de se doter de forces de défense et de sécurité capables de répondre aux défis sécuritaires du moment.

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : la junte poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins

La junte au pouvoir en Guinée poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins. ...