Home / Actualité / Echos de nos régions / Aboubacar Soumah met fin aux rumeurs : « nous sommes contre cette nouvelle constitution… »

Aboubacar Soumah met fin aux rumeurs : « nous sommes contre cette nouvelle constitution… »

Le tout puissant secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée vient de couper court aux rumeurs faisant allusion à son opposition contre le Nouvelle Constitution, voulue par le Président Alpha Condé et ses soutiens.

Aboubacar Soumah a déclaré ce mercredi 18b mars 2020, à qui veut l’entendre, qu’il est contre le projet de Loi fondamentale, qui divise tant les guinéens.

« Je fais la politique parce qu’aujourd’hui, les conventions et lois qui nous protègent sont changées. Nous sommes contre cette Nouvelle Constitution. Dans les conditions normales, la loi L028, si elle doit être changée, tous les partenaires sociaux doivent se retrouver pour s’entendre. Vous mettez ensemble tout ce qui protège les travailleurs et vous votez » a ouvertement déclaré Aboubacar Soumah devant plusieurs enseignants affiliés à la structure syndicale qu’il pilote.

Le Syndicaliste accuse les autorités guinéennes de fouler aux pieds les lois du pays. Il révèle que son mouvement syndical a été sollicité pour soutenir le projet de Nouvelle constitution.

« Toutes les lois qui protégeaient les travailleurs ont été complétement abandonnées. Ils n’ont qu’à dire que je fais la politique » s’emballe Soumah devant une foule acquise à sa cause, avant de porter de graves accusations contre certains cadres du pouvoir.

« Je reproche à un groupuscule de s’être retrouvé pour changer cette loi et l’envoyer dans tous les établissements pour faire peur aux enseignants en leur disant que s’ils ne retournent pas en classe, leurs salaires seront bloqués, conformément à la loi. Mais quelle loi ?  Une loi qui n’a même pas été promulguée ? Et si elle a été promulguée, c’est en catimini. On n’a pas pris part à l’élaboration de cette loi et on nous présente des dispositions qui sont contre le mouvement syndical guinéen » accuse le numéro 2 de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée.

A l’origine d’une grève qui plonge le système éducatif guinéen dans une crise profonde, Aboubacar Soumah promet de tenir tête jusqu’à la satisfaction de leurs différents points de revendications. Pour l’heure, c’est presque le statuquo avec le Gouvernement dirigé par le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana.

C’est donc fini le suspense. Le Syndicaliste dont la structure est membre de la PCUD, dirigée par la première figure du FNDC Abdourahmane Sanoh, est contre le projet de Nouvelle Constitution.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

L’histoire de deux extrêmes (Par Amadou Diouldé Diallo)

C’est une histoire qui ne se produit pas souvent tant elle se vêtit d’authenticité et ...