Home / Actualité / Politique / Accusations de Fodé Oussou contre Bantama sur la suspension d’Amadou Diaby: la folie de trop ?

Accusations de Fodé Oussou contre Bantama sur la suspension d’Amadou Diaby: la folie de trop ?

Mais quel est ce moustique qui a encore piqué le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée ? Fodé Oussou Fofana qui s’attaque au ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, sans preuves, sans fondement réel, mais juste parce qu’il nourrit une haine contre Sanoussy Bantama Sow, en l’accusant d’être à la manœuvre de la suspension d’Amadou Diaby.

Depuis la Capitale Française, Docteur, ouf, je m’excuse, expert Fodé Oussou Fofana accuse Bantama Sow d’être à la manœuvre de cette suspension, pourtant prévisible depuis des semaines au sein de la fédération guinéenne de Football.

Alors que la commission d’éthique de la fédé est dans une démarche d’éclairer la lanterne des guinéens, lui, Fodé Oussou, désapprouve avec force et farce la décision de cette commission, sans doute crédible aux yeux de l’opinion, en portant de graves accusations contre le chef du département des Sports.

« Moi je considère que c’est un complot. À partir de cet instant là je ne crois plus à rien, je ne crois plus à tout ce qu’on raconte. Amadou Diaby doit pouvoir rentrer, défendre son honneur, pouvoir porter plainte contre ces gens-là pour diffamation. Je suis choqué, outré. On ne peut pas se comporter comme ça. Mais ce n’est pas étonnant quand tu as des gens comme Bantama Sow ministre, mais comment est-ce que tu veux que ça marche ? C’est sa fédération, c’est lui le ministre. Le comité d’éthique est allé accomplir sa mission. La mission principale c’est de pouvoir régler ces affaires-là. Ils ont souillé l’honneur du monsieur. Tu ne peux pas prendre quelqu’un comme un malfaiteur, comme un bandit, il n’a rien fait » a-t-il accusé chez nos confrères de mediaguinee.

Pourtant, l’enquête est en cours. Elle n’est pas close. Donc pourquoi l’expert Oussou va-t-il si vite en besogne ? Mais quelle maladresse Politique !

Ce lundi 29 juillet, la commission d’éthique de la fédération guinéenne de Football a pris la décision de suspendre Amadou Diaby de ses fonctions de premier vice-président de l’institution. Il est accusé par le désormais ancien Sélectionneur guinéen, Paul Put d’avoir reçu 10 % de son salaire dans l’affaire de « rackets ». Bantama est-il derrière ce déballage de Paul Put ? Aurait-il par hasard sélectionné ce dernier ? Mais quand même !

Lors de la qualification du Syli national en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations, le ministre Sow avait donc raison de dire que Fodé Oussou mangerait dans la poche de certains dirigeants du Foot guinéen. Mais de qui parlait-il ? Est-ce Amadou Diaby qui a désormais un soutient opposant ?

« Quand Fodé Oussou parle (…), je vous assure, Fodé Oussou, vice-président d’un parti comme l’UFDG, c’est une honte pour ce parti. Fodé Oussou ne fait pas la fierté, il fait honte à l’UFDG, parce qu’il met sa bouche dans des sujets qu’il ne maitrise pas. Mais c’est un troubadour. Fodé Oussou est un troubadour. Ce qui reste pour lui, c’est de prendre la dabala descendre dans la ville, pour chanter ses patrons. Je sais hein qu’il mange dans la poche de certains dirigeants du Sport. Mais ce qui reste pour lui, c’est d’aller dans un studio d’enregistrement et il les chante. Ce qui reste claire, le Syli national ira de l’avant, parce que le président Alpha Condé est décidé de les accompagner, il est décidé de mettre le paquet. Il l’a déjà fait » disait Bantama Sow, le 06 juillet dernier, au siège du RPG Arc-en-ciel, en marge de l’Assemblée hebdomadaire de cette formation politique.

Reste donc à savoir si ces propos sont avérés. En attendant, il faut tout simplement dire que cette sortie ratée de l’opposant, confirme davantage les propos du ministre des sports, très informés d’ailleurs sur comment fonctionne le milieu sportif guinéen.

A suivre…

Alpha DAF

Ceci pourrait vous interesser

Covid-19, un bouclier fragile pour le pouvoir en Guinée

Avant le 12 mars 2020, date à laquelle le premier cas positif à la Covid-19 ...