Home / Actualité / Economie / Alpha Condé se moque du patronat guinéen : « on ne peut pas vous prendre la main comme des bébés »

Alpha Condé se moque du patronat guinéen : « on ne peut pas vous prendre la main comme des bébés »

Alors que les opérateurs Economiques de la Guinée peinent encore à mettre en place une chambre nationale de commerce et d’industrie, le chef de l’Etat, Alpha Condé vient de se moquer du patronat.

Le président de la République veut bien selon ses dires apporter un soutien aux opérateurs économiques. Mais pour cela, Alpha Condé lance un appel d’organisation et d’investissement à ces derniers, qui souffrent d’une crise de leadership sans merci, depuis maintenant plusieurs années.

Pour Alpha Condé, ça ne sert à rien de se déclarer président du patronat quand on est un petit commerçant. ‘’Nous sommes prêts à mettre en place une chambre de commerce et d’industrie. Mais on ne peut pas le faire pour de petits commerçants’’, s’est-il montré ferme sur la question.

Le pensionnaire du Palais Sékhoutouréya reconnait que l’Etat n’a aucun problème avec la chambre d’industrie. Mais pour la chambre du commerce, il demande d’abord à ce que les Opérateurs Economiques s’organisent pour que ce soit une véritable chambre digne de nom.

Mais ce n’est pas tout. Pour parvenir à un bon résultat, Alpha Condé demande également aux opérateurs économiques de balayer devant leurs portes avant de s’attaquer à un soutien quelconque de l’Etat.

« Grandissez d’abord. On est prêts à vous accompagner, mais on ne peut pas vous prendre la main comme des bébés » s’est-il moqué sans pitié.

Cette annonce du chef de l’Etat surgit des mois après la rencontre entre les opérateurs économiques et le ministre du commerce, Boubacar Barry. Cette rencontre avec les présidents des chambres régionales du commerce visaient à mettre les points sur les i, par rapport à la mise en place de la chambre nationale du commerce, qui doit dans les conditions normales, cordonnée toutes les autres.

Dossier à suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Covid-19, un bouclier fragile pour le pouvoir en Guinée

Avant le 12 mars 2020, date à laquelle le premier cas positif à la Covid-19 ...