Home / Actualité / Echos de nos régions / Alpha Condé sur les Violences en Moyenne Guinée : « le piège c’était d’attaquer les non-peuls… »

Alpha Condé sur les Violences en Moyenne Guinée : « le piège c’était d’attaquer les non-peuls… »

Le Président Alpha Condé a brisé le silence mercredi, face aux violences enregistrées ces dernières semaines en Moyenne Guinée, au cours des manifestations du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), contre son projet de Nouvelle Loi Fondamentale. Le chef de l’Etat reste convaincu, que ses opposants manœuvrent à tout prix pour opposer les différentes communautés les unes contre les autres.

C’était à la faveur d’une cérémonie officielle, qui a connu la présence de plusieurs personnalités, dont le premier ministre et les partenaires techniques et financiers de la Guinée.

Face donc aux tueries et pillages survenues au Foutah ces derniers temps, le pensionnaire du Palais Sékhoutouréya, indexe les instigateurs. Selon Alpha Condé, les coupables sont ces opposants, soit, qui résident en guinée, soit à l’étranger.

Arrivée de Donald Trump au pouvoir

« Depuis l’arrivée de Trump, on exclut les gens qui n’ont pas de papiers. Pour ne pas être exclu, il faut qu’on dise qu’on est victime, que quand on retourne en Guinée, on va être massacré, génocide. C’est mesquin ! On sacrifie l’avenir des guinéens pour de simples intérêts égoïstes de quelques personnes», a-t-il brandit comme argument.

Attaquer des non-peuls au Foutah

« Le Foutah est un pays d’accueil, ce  n’est pas un pays  de violence. Mais quand on prend des jeunes drogués et on les envoie attaquer, évidemment, ça donne une image qui n’a rien à avoir avec le Foutah (…) Le piège c’était d’attaquer  des non-peuls au Foutah, afin qu’en Forêt, en Basse Guinée et en Haute Guinée, les  gens réagissent contre  des peuls», a déclaré le dirigeant guinéen devant plusieurs diplomates étrangers.

Depuis le début des manifestations dites de résistance active et permanente, plusieurs préfectures du Foutah ont connu des violences inédites. Le bilan est macabre. Des citoyens tués et des édifices publics saccagés. Des manifestants ont même chassé des autorités locales de leurs sièges. Aussi, le domicile privé du Khalif du Foutah a été attaqué.

Pour atténuer la tension dans cette partie de la Guinée, Alpha Condé promet de dépêcher une délégation très prochainement pour rencontrer les sages de la region.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Décès George Floyd: pillages et échauffourées aux Etats-Unis, malgré des couvre-feux

Des heurts entre manifestants et policiers ont secoué samedi soir plusieurs grandes villes des Etats-Unis, ...