Home / Actualité / Politique / Attaque du Siège et arrestations des partisans de l’UFDG à Kankan: le parti de Cellou indexe les coupables

Attaque du Siège et arrestations des partisans de l’UFDG à Kankan: le parti de Cellou indexe les coupables

Le ton monte crescendo en Guinée à quelques semaines de la présidentielle du 18 octobre prochain. L’UFDG, principale force d’opposition du pays dont le siège a été saccagé et les militants traqués à Kankan depuis plusieurs jours, vient d’indexer les principaux coupables: le président Alpha Condé et son ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le Général Bouréma Condé. Communiqué de l’UFDG…

 

Depuis l’ouverture de la campagne électorale, la ville de Kankan est le théâtre de récurrentes intimidations et de violences à l’égard des militants et sympathisants de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée. Les agressions gratuites se multiplient, les arrestations arbitraires se suivent et des blessés continuent à affluer dans les hôpitaux.

Effrayé par la vague de sympathie suscitée à l’égard de Cellou Dalein Diallo dans une ville considérée comme fief du RPG, Alpha Condé a donné l’ordre ferme de saccager le siège de l’UFDG et d’effacer toute présence et toute visibilité du Parti dans le Nabaya. Ainsi, les banderoles et le matériel de sonorisation du Parti ont fait les frais d’actes de vandalisme de jeunes instrumentalisés par les sieurs Bouréma Condé, Sorel Doumbouya et Moussa Dian, président du syndicat des transporteurs de la région.

Au siège de l’UFDG, les loubards du RPG ont agressé nos militants, détruit tous les symboles de notre Parti et afficher en lieu et place les leurs. Le propriétaire des lieux, un respectable homme d’un certain âge, craignant pour sa vie, a dû s’enfermer dans sa chambre et se protéger de la furie des agresseurs.

Face à cette énième agression, le président de l’UFDG a demandé aux militants de transférer provisoirement le siège du Parti dans un terrain qu’il a acquis à Kankan depuis plusieurs décennies. Alors qu’ils étaient en train de nettoyer ledit terrain, les militants ont fait l’objet de violentes attaques de la part des loubards déployés à cet effet par le RPG. Ils ont emporté plusieurs motos de militants, démoli une partie de la clôture du terrain et saccagé une concession voisine appartenant à un opérateur économique sympathisant de l’UFDG.

Aucune partie du territoire guinéen ne peut être considérée comme la chasse gardée d’un parti politique. Nos adversaires auront beau ratissé la ville toute entière pour arracher les symboles de notre Parti, ils ne pourront pas détruire la conviction des citoyens du Nabaya que Alpha Condé, qui ne respecte jamais ses engagements, n’est pas à la hauteur de la fonction présidentielle. Et la meilleure manière de le sanctionner, c’est voter Cellou Dalein Diallo dont les actions en tant que Ministre des TP ont permis de doter la Haute Guinée des seules infrastructures routières viables dont elle dispose aujourd’hui.

Nous condamnons avec la dernière énergie ces brutalités gratuites et interpellons le peuple de Guinée et la communauté internationale pour qu’ils rappellent à Monsieur Alpha Condé ses obligations de Président de la République d’assurer la sécurité des personnes et des biens et le plein exercice par les partis politiques de leurs droits sur l’ensemble du territoire national.

LA DIRECTION NATIONALE

Ceci pourrait vous interesser

Dernière minute/Guinée : Alpha Condé réélu dès le premier tour avec 59,49% des voix, selon la CENI

Alpha Condé (82 ans), candidat à sa propre succession, est réélu dès le premier tour ...