Home / Actualité / COCAN2025 / CAN 2025 en Guinée : deux grandes entreprises chinoises promettent de réaliser « 2 stades » en moins de deux ans…

CAN 2025 en Guinée : deux grandes entreprises chinoises promettent de réaliser « 2 stades » en moins de deux ans…

La Guinée qui doit abriter la coupe d’Afrique des nations en 2025 a un défi majeur à relever pour ne pas manquer ce grand rendez-vous. Alors qu’une équipe du COCAN séjourne depuis plusieurs jours à l’intérieur du pays dans le cadre de la visite des sites devant abriter cette prestigieuse compétition continentale, le ministre d’Etat, en charge des Sports, Sanoussy Bantama Sow a reçu en audience ce mardi 06 avril 2021, deux grandes entreprises chinoises.

Il s’agit des groupes COVEC et SINOHYDRO, deux entreprises chinoises contrôlées par l’Etat de l’empire du milieu, toutes spécialisées dans divers secteurs de développement dont la construction de grands projets, notamment des stades. Munies de projets d’envergure visant à accompagner la Guinée dans son programme déjà établi sur papier, ces entreprises chinoises ont manifesté leur volonté de collaborer avec le comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN 2025) dans la construction d’infrastructures sportives.

« C’est un grand honneur pour nous d’être invitée à la cérémonie d’inauguration de la CAN 2025 en Guinée. Aujourd’hui nous sommes venus avec notre présentation de candidature pour réaliser ce projet. En tant que grande entreprise de construction du monde, nous avons débuté dans l’hydro-électricité, aujourd’hui nos activités couvrent les domaines de l’énergie, de la construction des infrastructures, ainsi que de l’hydro-électricité.  Nos réalisations sont immenses et sont similaires à la CAN », a déclaré Anna CHEN, responsable commerciale de SINOHYDRO.

En fait en 2010, selon la responsable commerciale de SINOHYDRO, ‘’nous avons construit deux stades et restauré quatre stades dans le cadre de la coupe d’Afrique des Nations qui a eu lieu en Angola. Nous avons une expérience pour accueillir la CAN 2025 qui doit se jouer en Guinée. A travers cette expérience, nous espérons donc avec l’appui des Gouvernements guinéen et chinois, que nous allons pouvoir améliorer les infrastructures publiques de la Guinée, pour améliorer la qualité de vie du peuple guinéen’’.

Se référant de son expérience en Angola, la porte-parole de cette société annonce qu’il est bel et bien possible pour eux, de réaliser plusieurs stades de 30 à 20.000 places en seulement deux années.

« Pour accueillir la CAN 2010 en Angola, nous avons commencé de construire les stades à partir de 2008, donc, pour peu de temps, nous avons réussi à construire deux stades et restaurer quatre stades ainsi que des infrastructures connexes. Pour la durée de réalisation d’un contrat de stade, c’est moins d’un an environ. Il s’agit d’un stade de 30.000 places et un autre de 20.000 places », a rassuré Anna CHEN.

La rencontre entre les sociétés chinoises et les membres du comité d’organisation de la coupe d’Afrique des nations se situait dans le cadre des rencontres périodiques avec les entreprises qui expriment le besoin de discuter et collaborer avec le COCAN, et ce, en prélude de l’organisation de la CAN 2025 dans notre pays.

« Vous avez dû suivre la présentation de ses deux entreprises : ces deux entreprises qui ont l’expertise et les compétences de réaliser des infrastructures sportives notamment les stades. Elles ont donc exprimé les procédures qui ont été mises en place pour la construction des stades en Angola, au Cameroun et beaucoup d’autres pays. Nous avons donc suivi avec intérêt leurs exposés, mais le plus important, c’était aussi de savoir quelles sont les procédures de financement mises en place dans ces pays, pour qu’à notre tour, nous puissions remettre sur les rails les mêmes procédures. Et nous avons été heureux d’apprendre que dans le cadre du partenariat stratégique entre la Guinée et la Chine, il y a des procédures pour la construction de ses infrastructures. Il y a aussi des procédures de financement par des prêts concessionnels avec des banques chinoises (…) Nous avons donc discuté de toutes ces questions et je pense que la prochaine fois, nous nous donnerons le devoir de monter un projet de communication en conseil interministériel d’abord, mais aussi en conseil des ministres à l’attention du ministre d’Etat, pour qu’il puisse exprimer au Gouvernement ce que nous sommes en train de faire en ce moment et le calendrier relatif  à tout cela, parce qu’il ne faut pas se leurrer nous sommes vraiment en retard. Une coupe d’Afrique des nations c’est vraiment un plan Marshal. Il s’agit de construire des mégaprojets et je pense que par rapport au délai, nous sommes vraiment en retard », a confié Ibrahima Blasco Barry, membre du comité de pilotage du COCAN.

Après avoir écouté la délégation, Sanoussy Bantama Sow, ministre d’Etat, en charge des Sports, par ailleurs président du COCAN 2025, a promis de rendre compte à qui de droit.

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 629 882 628

Ceci pourrait vous interesser

Guinée: RSF dénonce le maintien en détention “incompréhensible” d’un journaliste

Après plus d’un mois de détention arbitraire et alors qu’une simple amende a été requise ...