Home / Actualité / Politique / Cellou Dalein a-t-il tourné le dos à Sékhoutouréya ? « l’UFDG est et demeure dans l’opposition… »

Cellou Dalein a-t-il tourné le dos à Sékhoutouréya ? « l’UFDG est et demeure dans l’opposition… »

Alors que le président Alpha Condé a prêté serment mardi au Palais Mohamed V, Cellou Dalein Diallo, son principal challenger a-t-il tourné le dos à Sékhoutouréya, le palais présidentiel ? Ce mercredi 16 décembre, le leader de l’UFDG qui a animé une conférence de presse à son domicile privé, a annoncé que son parti continuera la lutte dans l’opposition.

« Vous savez ce qui est constant, l’UFDG est et demeure dans l’opposition depuis toujours. On n’a jamais eu un double langage. Et on sera là tant que la Gouvernance sera ce qu’elle est, nous serons là pour la dénoncer pour la combattre », a flétri Cellou Dalein Diallo, candidat malheureux de la présidentielle du 18 Octobre 2020.

Interrogé par un journaliste de Reveilguinee.info sur l’avenir du combat de l’UFDG et de l’ANAD, alors que leurs appels à manifestation ne sont plus observés à la lettre par leurs partisans ces derniers temps, Cellou Dalein Diallo qui continue de revendiquer sa victoire face à Alpha Condé, trouve que le peuple n’a pas dit son dernier mot.

« Vous savez sans doute la capité de notre peuple de changer les situations lorsqu’elles apparaissent pour les sceptiques comme désespérées. Notre peuple s’est mobilisé pour voter et m’a accordé les suffrages de la majorité de nos compatriotes qui ont le droit de vote. Ces électeurs, les guinéens épris de justice et de démocratie ne manqueront pas de se mobiliser et de trouver les moyens pour défendre la démocratie dans notre pays, pour défendre la démocratie et pour défendre l’Etat de droit. Donc l’UFDG et l’ANAD trouveront les moyens d’imposer le respect des règles et des principes démocratiques et de l’Etat de droit dans notre pays », assure le chef de file de l’opposition.

Pour l’ancien premier ministre, ce n’est pas à l’UFDG et l’ANAD seulement de se battre pour le respect des principes démocratiques en Guinée. « C’est à tout le peuple de Guinée qui souhaite que notre pays vive dans une société juste, dans une société régie par les règles de l’Etat de droit et de la démocratie. C’est notre combat à tous et il sera mené jusqu’au bout, je suis convaincu de cela », a-t-il précisé.

Et d’enchainer : « Depuis que nous menons la lutte contre le troisième mandat, depuis que nous sommes engagés à battre Alpha dans les urnes, nous savions que les guinéens ne doivent pas comptés sur la communauté internationale. On doit compter sur notre propre force pour imposer la démocratie aux forces rétrogrades » lance Cellou Dalein Diallo, au lendemain de l’investiture d’Alpha Condé, qui a connu la présence de Onze chefs d’Etats africains, des délégations ministérielles internationales, mais aussi et surtout, des représentants d’institutions internationales (CEDEAO-UA-ONU).

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Droits de l’homme: des eurodéputés saisissent l’UE sur la situation en Guinée (Copie)

En tout, ils sont trente-deux (32) députés européens à adresser un courrier au Haut représentant ...