Home / Actualité / Politique / Cellou Dalein après avoir voté : « Je n’ai aucun doute quant à l’issue de ce scrutin… »

Cellou Dalein après avoir voté : « Je n’ai aucun doute quant à l’issue de ce scrutin… »

L’opposant Cellou Dalein Diallo, candidat et principal adversaire d’Alpha Condé à la présidentielle de ce dimanche 18 Octobre 2020, a voté. Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), se dit être convaincu quant à sa victoire face au candidat du parti présidentiel.

‘’Je me suis acquitté de mon devoir civique en votant avec beaucoup de confiance. Je rentre d’une brillante campagne et ma délégation a bénéficié d’un accueil chaleureux à l’intérieur et surtout à Conakry. La population a exprimé sa confiance et sa détermination à provoquer l’alternance’’, a déclaré Cellou Dalein Diallo, indiquant qu’aujourd’hui, il n’y a pas de doute, ‘’même dans le camp d’en face, sur la victoire du candidat de l’ANAD et de l’UFDG’’.

Selon l’ancien premier, la stratégie du camp adverse est de tricher. ‘’Ce qui est en train d’être élaborée de l’autre côté, c’est comment tricher. Parce que M. Alpha Condé ne veut pas renoncer à son désir de s’octroyer une présidence à vie. A cet égard, les électeurs et moi-même allons résisté’’, prévient-t-il, appelant ses partisans à faire preuve de retenue, de responsabilité que le scrutin présidentiel se passe dans les meilleures conditions.

Alors que les pronostics sont en faveur du candidat sortant, Cellou Dalein Diallo croit dur comme fer, qu’il sera élu président de la République au soir du 18 Octobre 2020.

‘’Je n’ai aucun doute quant à l’issue de ce scrutin. C’est pourquoi, je ne souhaite pas que des violences viennent perturber le scrutin et compromettre peut-être dans une certaine mesure ma victoire. Il n’y a pas de risque zéro en la matière’’, tente-t-il de rassurer ses partisans et soutiens.

Par ailleurs, l’opposant regrette quelques incidents signalés en Haute Guinée. Il assure que ses militants sont victimes d’une certaine ségrégation notamment à Kankan et Kouroussa.

“Je viens de parler avec nos responsables à Kankan où il y avait des centaines de soutiens à ma candidature qui étaient inattendus. Ça a été une surprise et la réaction d’Alpha Condé a été comme toujours la violence. On a détruit tous les symboles de l’UFDG, chassé nos militants. Beaucoup sont répartis d’ailleurs dans leur région d’origine. Mais ceci dit, les jeunes restent mobilisés là-bas pour sécuriser le scrutin. On a enregistré des bureaux de vote où on a renvoyé des délégués et les représentants de l’UFDG à Kankan et à Kouroussa’’, accuse-t-il, avant de préciser que cette situation est en train d’être réglée. “Je crois que ça va bien se passer’’.

Et d’ajouter : ‘’Je n’ai pas d’inquiétude quant à l’issue de ce scrutin. J’ai d’énormes inquiétudes, si pour la paix et la cohésion, M. Alpha Condé essaye de s’emparer du pouvoir par la ruse et la violence’’, s’inquiète-t-il.  » Parce qu’en ce moment, ça ne sera pas acceptable par les partisans et les patriotes guinéens qui ont voté pour l’alternance ».

Pour rappel, ils sont au total 5. 410. 000 de guinéens qui sont appelés aux urnes pour élire leur président de la République ce dimanche 18 Octobre 2020, parmi les 12 candidats en lice.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Premier tour de la présidentielle en Guinée: la CEDEAO et l’UA livrent leur première déclaration préliminaire 

Les missions d’observation de la CEDEAO et de l’Union Africaine ont co-animé une conférence  de ...