Home / Actualité / Echos de nos régions / Conakry : Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo transférés à la maison centrale, 3 accusations à retenir…

Conakry : Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo transférés à la maison centrale, 3 accusations à retenir…

Les deux opposants au projet de troisième mandat du Président Alpha Condé, leaders importants du FNDC arrêtés le week-end dernier, ont été entendus par la justice ce lundi 09 mars 2020.

Sans impliquer leurs avocats de la procédure judiciaire, Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo ont été entendus par le Tribunal de Première Instance de Mafanco dans la soirée de ce lundi.

Ce qu’il faut retenir dans ce sensible dossier pour le moment, c’est que les prévenus sont inculpés pour entre autres : Outrage à agent, violation et voies de faits ; production, diffusion et mise à disposition d’autrui de donnée de nature à troubler la sécurité publique ou à porter atteinte à la dignité humaine.

Avant d’être renvoyé à la maison centrale de Kaloum, il a été relevé que ces deux responsables du front national pour la défense de la constitution ont demandé la comparution du Directeur national de la police judiciaire, Aboubacar Fabou Camara, de Mohamed Lamine Simankan, Commandant de la BRI à la barre.

Cités à comparaitre devant le tribunal correctionnel de Dixinn le 19 mars prochain, ces deux figures de la police nationale sont accusées par Ibrahima Diallo et Sékou Koundouno de violences volontaires, d’atteintes à la vie privée, de destruction de biens privés, d’atteinte aux libertés individuelles et violation de domicile.

A suivre…

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Mamou: Saliou Kégnèko, son fils Abdoul Sonoco dans la ferveur de la campagne pour la réélection d’Alpha Condé!

Très proche du président Alpha Condé, candidat à sa propre succession à la présidentielle du ...