Home / Actualité / Echos de nos régions / Contre une nouvelle constitution : le FNDC veut mobiliser 2millions de guinéens dans les rues de Conakry

Contre une nouvelle constitution : le FNDC veut mobiliser 2millions de guinéens dans les rues de Conakry

Alors que le président Alpha Condé maintient toujours sa volonté de doter la Guinée d’une Nouvelle Loi Fondamentale par le biais d’un Référendum Constitutionnel, les opposants réunis dans la dynamique ‘’FNDC’’ promettent de mobiliser 2 millions de citoyens dans les rues de Conakry ce jeudi 05 mars 2020.

En conférence de presse ce mercredi à Kipé, les opposants au projet de changement constitutionnel, ont annoncé les couleurs de leur marche « populaire » sur l’autoroute Fidèle Castro Cruz.

Après mainte rejets de tenir leurs différentes mobilisations sur l’autoroute, les leaders du FNDC entendent cette fois-ci, se mouvoir sur cet itinéraire et promettent de mobiliser à cet effet environ 2 millions de guinéens dans les rues. Cette marche ira du rond-point de la tannerie jusqu’à l’esplanade du palais du peuple, en passant par l’aéroport  international de Gbéssia, le grand marché de Madina, Donka, et le pont 08 novembre, selon le responsable des opérations dudit front.

« Le front a estimé qu’au regard de l’adhésion aux idéaux et principes de notre combat, il est impossible aujourd’hui de pouvoir contenir tout ce monde, dans un autre espace, si ce n’est pas l’esplanade du palais du peuple » annonce Ibrahima Diallo, qui invite le peuple de Guinée à se mobiliser massivement pour la circonstance.

«  Nous allons mobiliser 2 millions de personnes dans les rues à Conakry» promet-il.

2.000 jeunes mobilisés pour sécuriser la marche…

Pour mieux réussir cette mobilisation sans incidents, le FNDC a décidé ainsi d’engager 2.000 jeunes qui vont se déployer pour encadrer la marche du jeudi. Selon les responsables du front national pour la défense de la constitution, ces jeunes sont préparés à travailler de concert avec les forces de sécurité.

En ce qui concerne les dispositions juridiques, le FNDC a écrit aux maires élus des communes de Matoto, Matam et Kaloum, comme le prévoit les dispositions réglementaires.

« Nous avons respecté également le délai et toutes les trois communes qui sont concernées par cette marche ont reçu la déclaration. Nous avons mobilisé 2 mille jeunes pour sécuriser cette marche en concert avec les forces de l’ordre », fait comprendre Ibrahima Diallo.

Pour l’heure, il faut noter que les différentes communes n’ont toujours pas adressées de réponses au FNDC, structure organisatrice de ladite marche.

A suivre…

Alpha DAF

Ceci pourrait vous interesser

Mamou: Saliou Kégnèko, son fils Abdoul Sonoco dans la ferveur de la campagne pour la réélection d’Alpha Condé!

Très proche du président Alpha Condé, candidat à sa propre succession à la présidentielle du ...