Home / Actualité / Diplomatie / Coopération : la Guinée et la France signent une convention de financement de plusieurs millions d’euros

Coopération : la Guinée et la France signent une convention de financement de plusieurs millions d’euros

Conakry, 07 Juillet 2020 – Une convention de financement entre la République de Guinée et l’Agence Française de Développement (AFD) a été signée ce jour par M. Mamadi Camara, Ministre de l’Economie et des Finances, M. Jean-Marc Grosgurin, Ambassadeur de France en Guinée et en Sierra Léone et M. Olivier Pannetier, Directeur de l’AFD en Guinée.

D’un montant total de 33.581.000 €, ce financement délégué du Partenariat Mondial pour l’Education (PME) à l’AFD contribuera au fonds commun de l’éducation multi-bailleurs (UNICEF, PME et AFD) au service de la mise en œuvre du ProDEG. Etaient présents MM. les Ministres Ismael Dioubaté, Ministre du Budget, Alpha Amadou Barry, Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Madame la Ministre Djénab Dramé, Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle de l’Emploi et du Travail ainsi que Monsieur le Ministre Aboubacar Oumar Bangoura, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

34 millions d’euros supplémentaires pour financer la première phase 2020-2024 du Programme décennal de l’éducation en Guinée (ProDEG 2020-2029)

Cet appui, sur les ressources PME déléguées à l’AFD en qualité d’Agent Partenaire pour la mise en œuvre du ProDEG, vient compléter le précédent financement de 27,5 M€ octroyé par l’AFD pour l’ensemble du secteur de l’éducation (du préscolaire à l’enseignement supérieur, de l’enseignement technique à la formation professionnelle).

L’objectif est d’améliorer la réussite des jeunes guinéens dans leurs apprentissages et leurs formations à travers entre autres la construction d’écoles dans les zones les moins desservies, la réforme des curricula et manuels scolaires, la formation de proximité des enseignants, l’éducation des filles et des femmes, l’élargissement du cycle de l’éducation de base de 6 à 10 ans et l’appui aux filières techniques et scientifiques.

Présente depuis 1979 en Guinée, pays prioritaire de l’aide française au développement, l’AFD y mobilise l’ensemble de sa palette d’outils : contrat de désendettement et de développement (C2D), prêts, dons, aide-projet, appui budgétaire, garanties bancaires, formation. Partenaire clé, l’institution financière publique et solidaire a engagé 139,8 millions en 2019 en Guinée dans les secteurs prioritaires du développement local et rural, de l’éducation et de la formation professionnelle, de l’énergie et de l’eau, de la santé, de la préservation environnementale, des ONG et de l’appui au secteur privé.

A propos de l’Agence Française de Développement

Le groupe Agence française de développement (AFD) est un établissement public qui finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et durable. Plateforme française d’aide publique au développement et d’investissement de développement durable, nous construisons avec nos partenaires des solutions partagées, avec et pour les populations du Sud. Nos équipes sont engagées dans plus de 4 000 projets sur le terrain, dans les Outre-mer et dans 115 pays, pour les biens communs de l’humanité – le climat, la biodiversité, la paix, l’égalité femmes-hommes, l’éducation ou encore la santé. Nous contribuons ainsi à l’engagement de la France et des Français en faveur des Objectifs de développement durable. Pour un monde en commun. www.afd.fr

A propos du Partenariat mondial pour l’éducation

Le Partenariat mondial pour l’éducation s’emploie exclusivement à assurer que plus d’enfants des pays les plus pauvres, les filles en particulier, reçoivent l’éducation dont ils ont besoin pour développer leur plein potentiel. En tant que partenariat et fonds, le PME mobilise des investissements tant au niveau national qu’international, et rassemble des partenaires pour aider les gouvernements à mettre en place des systèmes éducatifs solides sur la base de données probantes. Le PME réunit des pays en développement, des donateurs, des organisations internationales, la société civile, notamment des organisations d’enseignants et de jeunes, le secteur privé et des fondations privées, afin de réaliser l’objectif commun d’une éducation équitable et de qualité pour tous.

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : Alpha Condé reconduit  »encore » l’état d’urgence, le couvre-feu reste maintenu pour le Grand Conakry (Adresse à la nation)

Guinéennes et Guinéens, Chers compatriotes,  Cinq mois se sont écoulés depuis l’apparition du premier cas ...