Home / Actualité / Echos de nos régions / Cour d’appel de Conakry : Ibrahima Diallo et Sékou Koundouno libérés sous conditions…

Cour d’appel de Conakry : Ibrahima Diallo et Sékou Koundouno libérés sous conditions…

Arrêtés dans la soirée du vendredi 6 mars dernier par des hommes cagoulés, les deux responsables du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) ont été libérés ce jeudi 12 mars 2020.

Les responsables en charge des Opérations et de la Planification du FNDC, Ibrahima Diallo et Sékou Koundouno, ont obtenu une liberté sous contrôle judiciaire. Ils seront tenus de se présenter une fois par semaine au cabinet du juge d’instruction de Mafanco, Sékou Almamy Camara.

Les deux opposants au projet de changement constitutionnel en Guinée avaient été interpellés au domicile privé d’Ibrahima Diallo, dans la commune de Ratoma. Ils étaient reprochés pour des faits d’outrage à agent, violences et voie de fait, production, diffusion et mise à disposition d’autrui de données de nature à troubler l’ordre public ou à porter atteinte à la dignité humaine, avant d’être placés sous mandat de dépôt à la Maison centrale de Conakry.

Pour le moment, ce ne sont que des confidences de leurs avocats, en attendant la sentence finale de la Cour d’Appel de Conakry.

D’un moment à l’autre, les avocats de la défense, dont Me Antoine Pépé Lamah, Me Salifou Béavogui et me Mohamed Traoré vont se livrer à la presse, impatiente pour recouper les informations.

Nous y reviendrons…

Fatoumata Binta DIALLO

Depuis la Cour d’Appel de Conakry

Ceci pourrait vous interesser

Réunion de Dalein, Abé, Makalé et Cie: voici la déclaration qui a sanctionné la rencontre 

Le Collectif des candidats à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 s’est réuni le jeudi ...